Montpellier chute à Lorient 2 à 1

Montpellier chute à Lorient mais garde ses distances après le match nul du Paris SG à Auxerre

Par Armelle Goyon et AFP

video title

Foot : Montpellier chute à Lorient 2 à 1

Après trois victoires de rang, le leader Montpellier a été battu à Lorient (2-1), dimanche lors de la 32e journée de Ligue 1, une déconvenue toutefois tempérée par la contre-performance du dauphin, le Paris SG, à Auxerre (1-1).

Après trois victoires de rang, le leader Montpellier a été battu à Lorient (2-1), dimanche lors de la 32e journée de Ligue 1, une déconvenue toutefois tempérée par la contre-performance du dauphin, le Paris SG, à Auxerre (1-1).

Les Héraultais n'avaient plus connu la défaite depuis près d'un mois en Championnat, déjà sur une pelouse synthétique, à Nancy (17 mars), enchaînant ensuite par des victoires contre Saint-Etienne, Sochaux et Marseille.

Ils l'ont redécouverte à Lorient, qui n'avait gagné qu'un seul de ses 16 derniers matches et était privé de trois titulaires en défense centrale et au milieu (Mareque, Ecuele Manga et Romao, suspendus).

Les Montpelliérains limitent toutefois la casse au classement, puisque les poursuivants parisiens n'ont pas réussi à décrocher mieux que le match nul (1-1) à Auxerre.

Du coup, les hommes de René Girard conservent deux points d'avance en tête. Ils ont manqué de réalisme en première période et ont ensuite eu beaucoup de mal à mettre du rythme, à trouver des décalages ainsi que Giroud.

Leur première demi-heure a été assez poussive, notamment de la part de la charnière centrale Yanga-Mbiwa/Hilton, dominée sur une tête de Monnet-Paquet captée par Jourdren (22e) et souvent prise de vitesse, comme sur ce centre de Monnet-Paquet repris par Autret au-dessus (30e).

Ils ont ensuite réussi à trouver quelques espaces, notamment en contre-attaque, et auraient pu ouvrir le score par Utaka, souverain sur son côté gauche face à Baca (tir dégagé devant la ligne par Bourillon, 32e; frappe déviée par Audard en corner, 40e), Belhanda, qui n'a pas réussi à trouver le cadre après une sortie manquée du portier lorientais (34e), ou Giroud (petit piqué hors cadre, 43e).

 Réalisme
 

Les Héraultais auraient dû faire le break car en seconde période, hormis un bon premier quart d'heure (tir de Cabella dévié par Audard en corner, 47e; sauvetage de Lautoa après un déboulé de Bedimo, 54e), ils ont été totalement dépassés par les Lorientais.
 

Ceux-ci, après une première alerte de Campbell (67e), ont trouvé la faille par deux fois en moins de dix minutes. D'abord sur un but contre son camp de Bedimo après une tête d'Aliadière (69e), puis sur une magnifique frappe enroulée de Campbell (78e), qui n'avait plus joué depuis un mois et demi.
 

Giroud a dans la foulée inscrit son 20e but de la saison en Championnat (79e) sur un bon centre d'Ait-Fana et Montpellier a essayé d'arracher un match nul qui n'aurait pas forcément été mérité au vu de la seconde période.

Jourdren a d'ailleurs évité le break en fermant bien l'angle devant Aliadière (84e) puis en captant une frappe de Mulumba dans les arrêts de jeu.

Ces trois points sont au contraire une bouffée d'air pour les Merlus, peut-être revigorés par l'arrivée cette semaine du préparateur physique Tiburce Darou, engagé pour leur redonner de la fraîcheur physique et mentale.
 

ls possèdent désormais deux longueurs d'avance sur la zone de relégation et ont préparé au mieux le copieux menu qui les attend, avec un déplacement à Lyon puis la réception de Marseille.

Montpellier devra, lui, réagir dès le week-end prochain contre Valenciennes à domicile.
 
 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus