Montpellier, le gros coup de froid

Battu 4 à 2 par Evian à Annecy, Montpellier ne sera pas champion d'automne

Par Armelle Goyon et AFP

video title

Foot : Coup de froid pour Montpellier

Battu par Evian (4-2), mercredi à Annecy, en match de la 19e journée de Ligue 1, après avoir pourtant mené deux fois à la marque, Montpellier a pris un gros coup de froid mais garde provisoirement sa place de leader avant Saint-Etienne - Paris SG plus tard dans la soirée.

Battu par Evian (4-2), mercredi à Annecy, en match de la 19e journée de Ligue 1, après avoir pourtant mené deux fois à la marque, Montpellier a pris un gros coup de froid mais garde provisoirement sa place de leader avant Saint-Etienne - Paris SG plus tard dans la soirée.

Les Montpelliérains marquent en tout cas sérieusement le pas à l'heure de la trêve hivernale : ils n'ont gagné aucune de leur trois dernières rencontres après une défaite à Valenciennes (1-0) et un résultat nul devant Toulouse (1-1).
 

L'ETG, qui restait sur deux défaites de suite à Toulouse (2-1) et Lyon (2-1), remporte sa cinquième victoire de la saison, toutes obtenues à domicile, et se maintient au 11e rang avec 22 points, quatre de mieux que le premier relégable, Nancy.
 

L'entrée en jeu de Younes Behlanda, remplaçant au coup d'envoi, avait dans un premier temps été déterminante pour Montpellier.  Il a ouvert la marque dès la 47e minute d'un tir heurtant le dessous de la barre transversale après que John Utaka, lancé par Souleymane Camara, a échoué devant le gardien Stephan Andersen.

Après que Cédric Barbosa ait  égalisé en marquant de près à la suite d'une tentative
contrée de Saber Khalifa (1-1, 52), Belhanda, profitant de la passivité de la défense
haut-savoyarde, lançait Olivier Giroud lequel devançait la sortie du gardien de l'ETG FC, pour donner l'avantage à son équipe inscrivant ainsi son 13e but de la saison en Ligue 1 (2-1, 54).

Ressources

Evian a su trouver les ressources pour bien réagir et Saber Khalifa a égalisé en reprenant un centre délivré de la gauche par Guillaume Rippert (2-2, 68), avant que Cédric Cambon ne reprenne victorieusement de la tête un corner joué de l'aile droite par Barbosa (3-2, 72).

Enfin, Brice Dja Djédjé a porté le score à 4-2 d'un tir du droit consécutif à un coup franc indirect joué d'une vingtaine de mètres (76). Globalement, les Haut-Savoyards, grâce à une bonne organisation de jeu, ont plutôt maîtrisé un match qu'ils auraient pu perdre en raison des hésitations de leur défense.

Les "Roses" ont eu un plus grand nombre d'occasions, le gardien Geoffrey Jourden intervenant devant Poulsen et Barbosa (10) ou encore sur un coup franc de ce même Barbosa (19) et Daniel Wass (22). Aldo Angoula était aussi dangereux sur une reprise
de la tête après un coup franc (21).

De leur côté, les Héraultais auraient aussi pu marquer en première période sur un tentative passant de peu à côté de Jamel Saihi (14), un tir de Giroud capté en deux temps par Andersen (17), alors que le buteur montpelliérain manquait de peu la reprise d'un centre de la droite Garry Bocaly (30).

Sur le même sujet

Les + Lus