28 cliniques privées font un geste écologique

Elles veulent réduire de 20% leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2021.

Par Fabrice DUBAULT

Vingt-huit cliniques privées, un hôpital et la Fédération de l'hospitalisation privée du Languedoc-Roussillon ont annoncé mardi à Montpellier vouloir réduire de 2% par an pendant 10 ans leurs émissions de gaz à effet de serre. Un projet qui s'inscrit dans le cadre du Grenelle 1.

Ces établissement de santé, sur les 80 que compte la région, ont agi sur la base du volontariat et sont les premiers à avoir fait réaliser un bilan carbone, a expliqué Dominique Trezeguet, responsable de la communication de la Fédération de l'hospitalisation privée.

Un outil a été prévu pour permettre à chaque établissement de collecter lui-même ses données et de prendre en compte les préconisations pour réduire les gaz à effet de serre concernant l'hospitalisation, la logistique, les soins, l'administration, la restauration ou les déchets hospitaliers.

Selon plusieurs études réalisées à travers le monde, les établissements de santé ont une part importante de responsabilités dans les émissions de gaz à effet de serre. Certains pays se mobilisent déjà à l'instar du plan Klinergie 2020 en Allemagne, a souligné M. Trezeguet.

Ce projet, engagé avec l'Agence Primum Non Nocere, s'inscrit dans le cadre du Grenelle 1 de l'Environnement qui prévoit de diviser par quatre les émissions de gaz d'ici 2050 en France. Un premier palier de réduction de 20% a été situé pour 2020.

Dans le cadre du Grenelle 1, tous les établissements publics de santé de plus de 250 salariés et tous les établissements privés de santé de plus de 500 salariés ont l'obligation d'effectuer leur bilan carbone d'ici fin 2012, selon la même source.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus