• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Bellegarde : 3.200 personnes à la marche blanche

Toute la solidarité de la commune gardoise a été témoignée aux parents et à la famille de la fillette de 8 ans.

Par Fabrice DUBAULT

video title

video title

Bellegarde (30) : le septuagénaire est en liberté

Le suspect de 73 ans en garde à vue depuis dimanche a été remis en liberté. Un ADN encore non identifié a été retrouvé sur la fillette. Une marche en hommage à Océane est organisée mercredi à Bellegarde, elle sera inhumée jeudi.

Une foule de plusieurs milliers de personnes est venue mercredi exprimer sa solidarité avec les parents de la petite Océane, 8 ans, tuée samedi, au cours d'une marche sous la bruine et dans le vent dans les rues de Bellegarde dans le Gard. Un cortège digne. Peu après, le procureur de la République annonçait les aveux du jeune gardé à vue.

Le jeune Gardois qui s'est rendu de lui même, mardi soir à la gendarmerie a avoué, mercredi après-midi, être l'auteur du meurtre d'Océane.

Le père de famille, âgé de 25 ans et dont l'identité n'a pas été communiquée, a été également identifié par l'ADN retrouvé sur le corps de la victime, a précisé le magistrat.

Cet homme, sans antécédent judiciaire, s'était présenté à la gendarmerie de Bellegarde, demandant qu'on lui prélève son ADN.

Bellegarde (Gard) - marche blanche en mémoire d'Océane - 9 novembre 2011

Retour sur la marche blanche :

Parti de l'école de l'enfant, le cortège - quelque 3.200 personnes selon la gendarmerie, avec en tête la famille de la petite victime - a rejoint l'église de cette commune de quelque 6.000 habitants aux confins de la Camargue.

"Nous souhaitons remercier ceux qui nous apportent leur soutien en ces moments", a dit à la presse le père d'Océane avant le départ de la marche. "Nous n'oublierons jamais Océane, nous souhaitons que jamais plus quelque chose d'aussi horrible arrive à un enfant".

Les participants à la marche - pour beaucoup des habitants de la ville, des camarades de classe d'Océane, mais aussi certains venus d'autres villages - arboraient une rose blanche, derrière la famille et les parents se soutenant l'un l'autre, sous une banderole blanche évoquant "un ange parti trop tôt".

Les magasins avaient pour l'occasion baissé leurs rideaux.

Bellegarde (Gard) - marche blanche en mémoire d'Océane - 9 novembre 2011

Parmi les habitants de Bellegarde, beaucoup disaient leur peine, mais aussi leurs craintes, alors que les enquêteurs privilégient la piste locale dans la recherche de l'assassin de l'enfant.

"C'est un peu notre enfant que nous avons perdue", disait une quadragénaire, Chrystel Bonatti. "On pense aussi que c'est quelqu'un du coin, parce qu'il faut connaître l'endroit, on n'y vient pas par hasard", ajoute-t-elle.

"Je ne laisse plus sortir mes enfants", ajoutait Bruno Joël, père de trois enfants de 8, 11 et 14 ans, se disant en faveur de larges prélèvements d'ADN sur la population de la commune.

Sylviane Lentengre, qui habite non loin du lieu où le corps de la fillette a été découvert, dimanche matin, estime que l'endroit laisse aussi penser que le meurtrier connaît les lieux.

"Il pleuvait à torrent quand ça s'est passé, c'était la tempête", dit-elle, ajoutant que cette personne n'avait "aucune raison d'être là". "Dans notre rue, les voitures qui passent, ce ne sont que des gens qui y habitent".

Bellegarde (Gard) - marche blanche en mémoire d'Océane - 9 novembre 2011

Océane a disparu samedi soir alors qu'elle allait chez une voisine. Son corps a été retrouvé le lendemain à quelque 250 m de chez elle, dans une impasse. L'autopsie a montré que la fillette a été victime d'attouchements sexuels puis asphyxiée et poignardée à quatre reprises.

Mercredi, des résultats de tests ADN étaient attendus concernant un jeune homme qui s'est présenté mardi à la gendarmerie, demandant à ce qu'on vérifie s'il n'est pas l'auteur du meurtre, étant trop ivre le soir du crime pour se souvenir de ce qu'il a pu faire.

A lire aussi

Sur le même sujet

Souvignargues: une maison en paile et en bois

Les + Lus