• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Béziers : rénovation du dernier wagon de la mort

La restauration du wagon de la SNCF a nécessité beaucoup d'heures de travail à 15 cheminots et 100.000 euros

Par Fabrice DUBAULT

video title

Béziers (34) : wagon de déportés restauré

La rénovation du dernier wagon de déportés vient de se terminer à Béziers. Des cheminots ont travaillé plusieurs centaines d'heures pour perpétuer la mémoire des juifs déportés en Allemagne et en Pologne.

Un wagon utilisé lors du dernier convoi des déportés, le 15 août 1944, a été rénové dans les ateliers de maintenance de la SNCF à Béziers où il a été dévoilé ce vendredi, a annoncé mardi la SNCF.

Cette rénovation complète "s'inscrit dans une démarche de mémoire autour de la Seconde guerre mondiale", a souligné la SNCF qui a pris en charge ce travail après s'être associé à une initiative portée par des anciens combattants de la résistance des communes de Saâcy et de Nanteuil (Seine et Marne)

Après la cérémonie organisée par la ville héraultaise et l'Office National des Anciens Combattants (ONAC), le wagon rénové dans les ateliers de maintenance du matériel ferroviaire sera acheminé jusqu'au mémorial de Seine-et-Marne, en gare de Nanteuil-Saâcy, a précisé la SNCF.

Cette action témoigne de l'engagement de la SNCF "depuis les années 1990 sur le devoir de mémoire, l'ouverture des archives et la transparence pour les historiens et les chercheurs, en faveur de l'information et de l'éducation", ajoute la compagnie ferroviaire.

"Ce projet de wagon-musée pour le convoi de la déportation nous tient à coeur", a affirmé le président de la SNCF, Guillaume Pepy, dans un communiqué.

Sur le même sujet

Castries : découvrez la « ruée des fadas », une course d’obstacles déjantée !

Les + Lus