• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Christian Bourquin élu dès le 1er tour

Le président de la région Languedoc-Roussillon a obtenu 580 voix. Il est élu sénateur face au sortant Jean-Paul Alduy

Par Laurence CREUSOT

video title

Sénatoriales P.O : Bourquin évince Alduy

Le duel à droite en Roussillon n'a pas été favorable à Jean-Paul Alduy. Le sénateur UMP sortant, qui s'est rapproché de Jean-Louis Borloo, doit céder son siège à François Calvet, député UMP, nouveau sénateur des Pyrénées-Orientales, avec Jean-Paul Alduy.

video title

La réaction de Christian Bourquin

Le nouveau sénateur (DVG) des Pyrénées-Orientales réagit aux résultats des élections. Egalement, président du Languedoc-Roussillon, ce fidèle de Georges Frêche entend faire peser sa voix à Paris.

Christian Bourquin élu sénateur des Pyrénées-Orientales dès le premier tour à la majorité absolue. Le président de Région a obtenu 580 voix, la majorité absolue étant fixée à 539.

François Calvet obtient 503 voix et Jean-Paul Alduy sénateur sortant 470. Au second tour, 5 candidats sur 11 se maintiennent dans les  Pyrénées-Orientales.

Christian Bourquin, socialiste catalan qui a succédé à Georges Frêche à la tête du Languedoc-Roussillon, a offert dimanche à la gauche son premier siège de sénateur depuis trente ans dans les Pyrénées-Orientales, et l'UMP perd un siège dans ce département.

A la surprise générale, c'est le sénateur UMP sortant Jean-Paul Alduy, président de l'agglomération Perpignan-Méditerranée et ancien maire de Perpignan pendant 16 ans, qui a fait les frais de la victoire de M. Bourquin et du député UMP François Calvet.

Christian Bourquin, 56 ans, a été élu dès le premier tour avec 53,90% des voix. Président du conseil général des Pyrénées-Orientales de 1998 à 2010, cet exclu du Parti socialiste (PS) revendique une victoire personnelle, acquise grâce à son expérience à la tête du département, puis de la région. Dans un département où les deux tiers des maires sont de droite, il a su rallier des suffrages au-delà de son camp politique.

Comme 57 autres élus, M. Bourquin a été évincé du PS pour sa candidature aux régionales de 2010 sur la liste du dissident socialiste Georges Frêche.

Aux sénatoriales, le PS a présenté officiellement un candidat, Charles Campigna (8,46% au 1er tour), pratiquement inconnu dans le département et qui n'a pratiquement pas fait campagne. Mais la fédération départementale du PS a logiquement soutenu M. Bourquin, qui s'est imposé depuis longtemps comme le grand patron des socialistes des Pyrénées-Orientales.

Dans ses projections en sièges, le Parti socialiste avait misé sur une victoire de M. Bourquin.

L'UMP qui détenait jusque là les deux sièges du département n'en conserve qu'un, remporté par François Calvet, président de la fédération départementale de l'UMP

et député.

L'autre sénateur UMP sortant, Paul Blanc, 74 ans, ne se représentait pas.

Le second tour s'est résumé à un duel entre M. Calvet, qui a bénéficié de la logistique UMP, et M. Alduy, ancien de l'UDF, qui a semble-t-il payé son rapprochement du Parti radical de Jean-Louis Borloo et exprimé son opposition à la ligne de l'UMP.

Dans les Pyrénées-Orientales, la droite détient la mairie et l'agglomération de Perpignan, les sièges de députés et partage désormais les fauteuils de sénateurs, alors que la gauche contrôle le conseil général depuis 1998.

Les résultats du premier tour dans les P.O.

1086 votants, 1076 exprimés - majorité absolue à 539 voix

Christian BOURQUIN

DVG

Hermeline MALHERBE

580

Robert SULTAN

FN

Monique OLANDA-REZE

27

François CALVET

UMP

Jean-Pierre ROMERO

503

Bruno ROUANE

EELV

Katia MINGO

64

Jean-Paul ALDUY

UMP

Bernard REMEDI

470

Philippe GALANO

PCF

Suzanne WOLFF

126

Chantal DECOSSE

DVG

Bernard NICOLAS

16

Maryse GOMEZ

DVG

Robert JEANPIERRE

8

Charles CAMPIGNA

PS

Marie-Louise ALENDA

91

Jean-Michel CAMPINS

DIV

Pierre BERTRAND

1

Jean-François DENIS

PRG

Anne-Marie CUBRIS

62

Henri CLEMENT

DIV

Christelle GROSJEAN

6

Les résultats dans les Pyrénées orientales via le site du Sénat

Les autres sénateurs de la région dont les sièges n'étaient pas à renouveler.

Aude :

Roland Courteau (PS)

Marcel Rainaud (PS)

Gard :

Jean-Paul Fournier (UMP)

Françoise Laurent-Perrigot (PS)

Simon Sutour (PS)

Hérault :

Marie-Thérèse Bruguière (DVD)

Raymond Couderc (UMP)

Robert Navarro (PS)

Robert Tropeano (DVG)

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus