• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

D'Harcourt pourra-til comparaître libre ?

Le procès en appel de l'affaire Bissonnet s'ouvre le 7 novembre prochain. Et le vicomte veut sortir de prison.

Par Laurence CREUSOT

Il était le seul à assister au procès hors du box, dans un fauteuil, face à la cour. Bissonnet et Belkacem, eux, rentraient le soir en prison à Maguelone.

Le vicomte d'Harcourt condamné à 8 ans de prison, purge sa peine à la Santé.

Il demande sa remise en liberté pour pouvoir assister au procès en appel de Carcassonne dans de bonnes conditions.

La chambre d'instruction rendra sa décision le 25 octobre prochain.

Amaury d'Harcourt a été condamné pour complicité d'assassinat.

Louis Balling, l'avocat de d'Harcourt pense avoir de bonnes chances d'offrir à son client des conditions décentes pour suivre le procès en appel, qui doit durer au moins 3 semaines à Carcassonne.

Déjà en juin, l'avocat avait demandé la remise en liberté de son client, arguant que son état de santé n'était pas compatible avec la détention. depuis les experts médicaux ont tranché et le vicomte, 86 ans, est restée dans sa cellule de la prison de la santé.

Au passage, le personnel pénitentiaire apprécie ce détenu particulièrement aimable.

Cette fois-ci la défense d'Amaury d'Harcourt fait appel à la jurisprudence (affaire Manana Larquier ) et indique que son client ne constitue pas un danger pour l'ordre public

"Pour avoir un procès honorable, il faut être libre" explique Me Balling. Il imagine mal Amaury d'Harcourt "extrait tous les matins à 6 h 00 pour comparaître à 8, repartant à 22 h 00, nourri de quelques sandwichs car l'heure de la soupe sera passée".

Louis Balling explique que son client s'inscrit dans une logique de vérité, qu'il a reconnu les faits et qu'il ne déviera pas de la version de Belkacem durant ce nouveau procès. Il reconnaît aussi que son client "n'a pas avancé avec la franchise de Belkacem mais qu'il a fini par dire toute la vérité à Montpellier."

"On se prépare à une guerre de tranchée, Bissonnet est capable de tout." indique enfin Louis Balling.

Jean-Michel Bissonnet a choisi trois avocats. Jean-Marc Darrigade qui l'avait déjà défendu la toute première fois en septembre 2010. Me Edouard Martial et un avocat parisien Laurent Frank Lienard.

Méziane Belkacem, condamné à 20 ans de réclusion en première instance est toujours défendu par Gérard et Iris Christol.

Le 10 février 2011, les jurés de des assises de l'Hérault avaient condamné Bissonnet à 30 ans de prison pour avoir commandité le meurtre de sa femme Bernadette.

Ceux de Carcassonne ont la réputation d'être plus sévères.

Le procès qui s'ouvrira le 7 novembre à 8 h 30 devrait durer 3 semaines. Verdict attendu le 25 novembre.

Vous pourrez le suivre en direct et en temps réel sur notre site.

Sur le même sujet

Bertrand Reverdy, enseignant éducation physique et sportive au collège G.Doumergue de Sommières

Les + Lus