• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Des interpellations à Toulouse et en France

Plusieurs suspects soupçonnés d'appartenir à une mouvance islamiste ont été interpellés simultanément ce matin.

Par Pascale Conte et FTVI

video title

video title

Qui est Forsane Alizza ?

Les hommes interpellés seraient issus d'un groupuscule islamiste appellé Forsane Alizza. Il s'agit d'une mouvance salafiste radicale. Qui sont ces gens, que pronent-ils ?

Cette série d'arrestations en France ne serait pas directement liée à l'affaire Mohamed Merah. Dix-sept personnes sont en garde à vue après ce coup de filet.

Deux personnes auraient été placées en garde à vue à Toulouse à la suite des interpellations ce matin dans les milieux islamistes radicaux. Plus d'une semaine après la mort de Mohamed Merah, auteur revendiqué des tueries de Toulouse et de Montauban, la police a lancé une opération coup de poing dans plusieurs villes de France. En Midi-Pyrénées, c'est à Castelnau-d'Estretefonds et au Mirail que les opérations de police ont eu lieu à partir de 6h ce matin.

Au total, 19 interpellations ont eu lieu à Toulouse, Lyon, Nantes et Le Mans dans les milieux islamistes radicaux. Des armes, dont des kalachnikovs, auraient été saisies ainsi que des tasers une grenade et un gilet pare-balles. "Il n'y a cependant pas de lien direct avec le drame de Toulouse", indique les policiers.

Le frère qui habite sur place et la demie-soeur d'un homme interpellé à Toulouse sont extrêmement surpris : "C'est quelqu'un qui n'a rien à voir avec ce milieu-là". Ils dénoncent "l'amalgame entre le fanatisme religieux et la religion de l'Islam qui n'ont rien à voir".

Qui a mené l'intervention ?

La vague d’arrestation aurait été conjointement menée par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Le Raid et le  Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) ont arrêté ces 19 personnes avec la sous-direction antiterroriste (SAT) de la police judiciaire parisienne. Cette opération a été menée sur commission rogatoire d'une juge d'instruction antiterroriste parisienne dans le cadre d'une information judiciaire pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme.

Qui sont les personnes interpellées ?

Parmi les interpellés figure Mohammed Achamlane, leader de Forsane Alizza ("Les

Cavaliers de la Fierté"), un groupe salafiste radical dissous en février par le ministre de l'Intérieur Claude Guéant qui l'accusait de préparer à la lutte armée. Sur Europe 1 ce matin, Nicolas Sarkozy a expliqué que ce coup de filet n'était pas lié "simplement à Toulouse" et était "en lien avec une forme d'islamisme radical".

Nicolas Sarkozy a par ailleurs annoncé que ce type d'opération continuerait.

C'est au douzième étage de cet immeuble du Mirail qu'ont eu lieu des interpellations.

Qu'est-ce que Forsane Alizza ?

Dissous le 29 février 2012, Forsane Alizza ("Les cavaliers de la fierté"), basé à Nantes, était "dans le collimateur de la police depuis plusieurs mois". Considéré comme un "groupement de fait pro-jihadiste", selon une note des services de renseignements citée par le quotidien, ce groupe fondamentaliste était "articulé autour d'un noyau dur estimé à une quinzaine de personnes". Il présente, "par sa forme et son organisation, le caractère de  groupes de combat ou de milices privées", décrit Le Figaro.

Forsane Alizza, avant sa dissolution, était soupçonné de prôner l'application de la charia en France, d'appeler au meurtre des homosexuels, de recruter des "soldats". Il demandait le retrait des lois françaises contre le voile et le niqab, ainsi que le retrait des troupes françaises "des territoires à majorité musulmane".

Sur le même sujet

Occitanie : les aides européennes en danger

Les + Lus