Des slogans racistes font l'apologie du tueur

Des inscriptions antisémites et à la gloire du tueur au scooter Mohamed Merah
ont été découverts en France.

Par Pascale Conte

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la police a découvert sur le mur d'une maison d'un quartier résidentiel de Tarbes des slogans antisémites et racistes. A Fréjus, dans le Var, d'autres inscriptions de ce type ont été taguées sur la façade d'un immeuble.

Des inscriptions glorifiant le tueur de 7 personnes à Toulouse et Montauban ont été découvertes à proximité d'une voiture incendiée de Tarbes. Les pompiers avaient été appelés vers 2h du matin en raison de l'incendie de cette voiture. "Les tags ont été enlevées par les services municipaux ce matin", a précisé le mairie de Tarbes, Gérard Trémège. Celui-ci s'est dit "scandalisé" et "condamne fermement" ces inscriptions.

Un jeune garçon juif de 12 ans a été victime d'une "agression à caractère antisémite",

lundi 26 mars après-midi dans le XIIIe arrondissement de Paris, de la part de trois autres

garçons quasiment du même âge, selon la police.

Le 23 mars, des inscriptions à l'encre noire proclamant "Vive Merah", ainsi que des inscriptions insultantes à l'encontre de Nicolas Sarkozy et de Marine Le Pen avaient été découvertes sur un muret à Sartrouville, en région parisienne.

Les marques de soutien à Mohamed Merah restent sporadiques mais révèlent un antisémitisme latent. Ces réactions inquiètent la communauté juive et la police.

La mort de Khaled Kelkal ou celle de Ben Laden ont déjà, par le passé, suscité des réactions de fanatismes isolées. Dimanche, plusieurs cortèges silencieux, rassemblant plusieurs milliers de personnes à Paris et à Toulouse, ont rendu hommage aux sept victimes de Mohamed Merah.

Sur le même sujet

Les + Lus