Fin de l'épandage aérien en Haute-Garonne

La campagne d'épandage aérien autorisée par dérogation par le préfet de région vient d'être suspendue.

Par Laurence Boffet

video title

video title

Toulouse: Premiers épandages aériens.

Ils sont légalement interdits mais les épandages aériens de pesticides ont parfois lieu sur dérogation préfectorale. Ils ont débuté aujourd'hui dans le Gers et la Haute-Garonne.

Après seulement deux jours de traitement, la campagne d'épandage aérien est suspendue en Haute-Garonne. Pas par décision de la préfecture mais parce que l'état de floraison du maïs interdit tout traitement. Elle reprendra début août, dès que le maïs ne sera plus en fleur.

L'arrêté préfectoral qui autorise à titre dérogatoire l'épandage aérien pour lutter contre la pyrale du maïs reste toutefois en vigueur. Il concerne 8000 hectares dans la région, en Haute-Garonne et dans le Gers et suscite colère et incompréhension des apiculteurs et des défenseurs de l'environnement.

En effet, une directive européenne interdit ce type de pulvérisation depuis 2 ans. Et la loi française aussi : l'arrêté du 31 mai 2011, qui découle de la loi Grenelle 2, stipule qu’il est interdit de réaliser des épandages aériens.

Mais dans plusieurs départements français, les préfets ont pris cette année des arrêtés dérogatoires.

Les premiers épandages réalisés mercredi en Haute-Garonne avaient donné lieu à un procès verbal de la Direction régionale de l'agriculture et de la forêt (DRAF) car ils avaient eu lieu alors que le maïs était déjà en fleurs, ce qui interdit normalement tout traitement. Et la préfecture avait menacé de sévir.

Les semenciers ont donc préféré suspendre leur campagne plutôt que de risquer l'interdiction pure et simple...

Sur le même sujet

Les + Lus