Font-Romeu : 2 campeurs en garde à vue

© LM SDIS 66
© LM SDIS 66

Ces 2 Lyonnais sont à l'origine de l'incendie entre Capcir et Cerdagne. Les gendarmes les ont arrêté après la randonnée

Par Fabrice DUBAULT

Deux campeurs ont été placés en garde à vue vendredi après-midi à Font-Romeu, dans les Pyrénées-orientales, après le déclenchement d'un incendie "virulent" dans une forêt de sapins en montagne provoqué par un barbecue non maîtrisé, a-t-on appris de source judiciaire à Perpignan. Ces 2 campeurs ont donné l'alerte pour limiter les dégâts.

A 20h, le feu n'était toujours pas maîtrisé.

Le vent assez fort et l'altitude (2.100m) compliquaient le travail des secours au sol comme celui des moyens aériens.

Les deux campeurs, âgés d'environ 25 ans et originaires de Lyon, "risquent jusqu'à cinq ans d'emprisonnement pour avoir causé des dommages irréversibles à la nature, même s'ils ont alerté les secours" a déclaré Luc-André Lenormand, procureur-adjoint de la République de Perpignan à une correspondante de l'AFP.

Le feu s'est déclaré vendredi en tout début d'après-midi dans un massif forestier de sapins à 2.100 mètres d'altitude sur la commune d'Angoustrine, au nord du lac des Bouillouses, une zone très fréquentée par les randonneurs, non loin de Font-Romeu en Cerdagne.

Les deux campeurs avaient allumé un barbecue en forêt bien que ce soit rigoureusement interdit et alors même que la préfecture venait d'annoncer un risque "très sévère" d'incendie dans ce massif montagneux, en raison de la sécheresse.

Quand ils ont réalisé qu'ils ne maîtrisaient plus leur feu, ils ont donné l'alerte aux secours. Les gendarmes sont venus les chercher à l'arrivée de leur randonnée à la demande du parquet, a précisé le magistrat.

Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes (Pyrénées-Orientales) - un avion lutte contre le feu - 24 août 2012 - LM SDIS 66

L'incendie qualifié de "virulent" par les secours a parcouru 50 hectares de forêt au fil de l'après-midi, nécessitant l'emploi d'importants moyens aériens et de 75 pompiers, a-t-on appris auprès des secours. Il n'était toujours pas maîtrisé vers 19h00.

A quelques dizaines de kilomètres de là, les pompiers de l'Ariège combattent depuis une semaine un feu en altitude qui a ravagé 500 hectares au-dessus de l'Hospitalet-près-l'Andorre.

Celui-ci semble maîtrisé mais pas encore complètement éteint.

Les sentiers de grande randonnée de ce secteur sont interdits depuis vendredi 17 août et jusqu'à nouvel ordre, a réaffirmé un arrêté de la préfecture de l'Ariège vendredi.

Comme en Ariège, les pompiers des Pyrénées-Orientales utilisent les moyens aériens, au moins sept avions et un hélicoptère bombardiers d'eau.

Ils déposent par hélicoptère leurs hommes au plus près du feu avec des motopompes et des tronçonneuses, l'incendie d'Angoustrine étant inaccessible en véhicule terrestre, a précisé le colonel Jean-Pierre Salles-Mazou, chef des pompiers du département.

Le communiqué de la préfecture des Pyrénées-Orientales publié en début d'après-midi a indiqué qu'en raison de la sécheresse et de la tramontane, le risque d'incendie de forêt ce week-end est "très sévère" en Cerdagne mais également "sévère" dans les autres parties montagneuses du département, le Capcir, le haut Vallespir et les Albères.

Les véhicules à moteur sont interdits sur toutes les pistes de ces massifs forestiers.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus