• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Forcené de Lodève : garde à vue prolongée de 24h

Une information judiciaire est ouverte pour "tentative d'homicide volontaire". L'homme a tiré sur sa femme.

Par Fabrice DUBAULT

La garde à vue du sexagénaire délogé jeudi soir par le GIGN, après avoir blessé sa femme d'un coup de fusil et être resté retranché 36 heures à son domicile près de Lodève dans l'Hérault, a été prolongée de 24 heures, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Le forcené, qui est atteint de troubles neurologiques et se déplace avec un déambulateur, sera ensuite présenté à un juge d'instruction de Montpellier dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour "tentative d'homicide volontaire", a-t-on précisé de même source.

L'homme n'a opposé aucune résistance lors de son interpellation par le GIGN, qui a fini par intervenir parce qu'aucun dialogue n'avait pu être ouvert avec les négociateurs, ni son beau-frère, ni même son fils, appelés en renfort par les gendarmes qui voulaient éviter l'intervention.

Selon les premiers éléments, l'homme, âgé de 67 ans, a tiré mercredi à l'heure du déjeuner sur son épouse avec un fusil, la touchant à l'épaule après une dispute dont les motifs ne sont pas connus.

Avec son arme, il s'est ensuite retranché à son domicile, a refusé tout dialogue, mais n'a jamais ouvert le feu sur les forces de l'ordre.

La femme, avec laquelle il ne vivait plus depuis plusieurs années mais qui lui rendait visite, a été héliportée à l'hôpital de Montpellier.

Elle a été opérée et son pronostic vital n'est pas engagé.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le CHU de Montpellier rappelle les consignes de prudence

Les + Lus