• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Générargues : une mini-tornade sur 2 kilomètres

L'évènement s'est produit dans la nuit de jeudi à vendredi entre Anduze et Générargues.

Par Fabrice DUBAULT

video title

Générargues (30) : une mini tornade sur le Gard

Sur 2 kilomètres, des vents violents se sont abattus entre Anduze et Générargues dans le Gard. On ne compte plus les arbres arrâchés, les toits endommagés et les interventions des pompiers.

Une mini-tornade entre Anduze et Générargues, cette nuit, dans le Gard. Vers 23h, elle a sévi sur un rayon de 2 kms. Plusieurs arbres ont été déracinés, une ligne à haute tension et des toitures sont endommagés. Des routes sont coupées.

"J'ai sorti mon fils parce que l'arbre est tombé exactement là où il y avait sa chambre," a raconté à l'AFP le client d'un hôtel de Générargues (Gard), où une mini-tornade s'est abattue jeudi soir, dévastant une trentaine de maisons.

"C'était aux alentours de 23h30, il est arrivé un genre de bourrasque, ça a tout fait tomber. On se trouvait dans le petit cabanon (...) et j'ai sorti mon fils parce que l'arbre est tombé exactement là où il y avait sa chambre", a expliqué Guy Bresse, résident d'un gîte de l'hôtel le Zangra.

Le garçonnet dormait en bas d'un lit superposé quand l'arbre est tombé au dessus, a-t-il précisé.

Les trois gîtes dépendants de l'hôtel sont "foutus" ainsi que le restaurant, selon M. Bresse, pour qui c'est "une vraie catastrophe".

José Campos, un habitant du village, a eu très peur. Il raconte: "on a entendu un bruit très sourd, on avait l'impression qu'un torrent passait devant la maison".

Quand "j'ai commencé à entendre des bruits de bois voler, j'ai compris que c'était un peu plus que du vent", a-t-il expliqué, précisant que la mini-tornade, qui a frappé également le village voisin d'Anduze, avait duré "deux minutes, pas plus".

"Il y a énormément de dégâts", a-t-il affirmé, ajoutant que "depuis hier soir (jeudi, NDLR), on n'a plus d'eau, d'électricité, plus rien qui fonctionne, plus de réseau de téléphone".

Pour le commandant des pompiers Joël Petit, cette mi-tornade est un "événement inattendu et très important" qui s'explique par l'accumulation de plusieurs facteurs.

"Peu avant une heure du matin, il y a eu, à la suite d'un épisode de pluie, une chute importante de grèle suivie d'un important coup de vent, qui a balayé neuf kilomètres entre Anduze et Générargues sur un kilomètre et demi de large", a-t-il dit.

Les pompiers ont été surpris car ils s'attendaient plutôt à des inondations sur ce secteur. Or "c'est le vent qui nous a joué des tours et provoqué cette catastrophe, puisqu'un certain nombre de maisons ont été totalement détruites".

A lire aussi

Sur le même sujet

Occitanie : les aides européennes en danger

Les + Lus