Guillaume Pepy annonce le chantier de 2013

Le président de la SNCF était en visite à Toulouse aujourd'hui.

Par Pascale Conte

video title

Les chantiers de Guillaume Pepy en Midi-Pyrénées

Le président de la SNCF est venu rencontrer les dirigeants régionaux, les élus et les acteurs économiques de Midi-Pyrénées. De nouveaux grands travaux sont prévus en 2013.

Le président de la SNCF est venu rencontrer les dirigeants régionaux, les élus et les acteurs économiques de Midi-Pyrénées. De nouveaux grands travaux sont prévus en 2013.

Objectif pour le président de la SNCF : "pérenisser le réseau, moins de panne et moins de retard". Plusieurs dossiers étaient au coeur des discussions. Guillaume Pépy est revenu sur l’ouverture à la concurrence du rail et les travaux de développement en cours comme le Plan Rail. D' autre part, en 2013, des opérations de modernisation sont prévues sur 6 tronçons : le tronçon principal de Montauban à Limoges, celui de Saint-Jory à Pompignan, de Saverdun à Portet, de Tarbes à Tournay, de Lourdes à Ossun et enfin autour de la gare de Montréjeau Gourdan-Polignan.

L'année prochaine, la moitié des trains de Midi-Pyrénées sont concernés par ces travaux du grand sud-ouest.

En orange, le Plan Rail et les travaux en cours,

en bleu les travaux de modernisation en 2013.

2012 était déjà une année de changement, «Mais 2013, ce sera encore plus de chantiers, annonce le président de la SNCF.

La SNCF en Midi-Pyrénées, c'est :

  • 4500 salariés
  • 1560 kms de lignes ferroviaires
  • 174 gares dont 86 haltes
  • 9 millions de voyageurs par an à la gare Matabiau
  • 28 TGV par jour
  • Toulouse-Paris en 5h35 (dans le meilleur des cas !)

La Ligne à Grande Vitesse Paris  – Bordeaux – Toulouse était également au cœur des débats. Il y aura cinquante chantiers au total, notamment sur Bordeaux, Narbonne, et Toulouse. Il y aura les travaux de la LGV avec ses raccordements, c’est-à-dire les bouts de ligne entre la future ligne et la ligne actuelle. Le site de Bordeaux sera lui la zone de tous les travaux, avec la création de la station service du TGV. Certaines opérations devraient durer jusqu'en 2017. Un programme de rénovation des voies sur trois ans aura des conséquences similaires sur la ligne Toulouse  – Paris via Limoges.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus