Il y a un an Georges Frêche disparaissait

Le 24 octobre 2010, le président du Languedoc-Roussillon et ancien maire de Montpellier succombait à une crise cardiaque

Par Fabrice DUBAULT

video title

Hérault : les "déboulonnés" du frêchisme

Un an après le décès de Georges Frêche, certaines personnalités, très en vogue durant des années ont été lâchées voire écartées. L'homme fort du Languedoc-Roussillon parti, soutiens et arbitrages ne sont plus les mêmes. Les rivalités se font jour.

Un an après sa mort, Georges Frêche est toujours présent dans la politique et la vie du Languedoc-Roussillon. Ce 24 octobre 2011, peu d'hommages, peu de cérémonies du souvenir. Il faut dire que les "descendants" de l'ancien patron de la Région, qui n'ont pas son aura, travaillent souvent à conserver leur(s) mandat(s).

Si l'homme de fer de notre région durant plus de 33 ans, n'a pas laissé réellement émerger un "dauphin", son soutien et ses arbitrages font défaut à ces anciens amis. Certains sont même en difficulté, lâchés par les uns ou enterrés par les autres.

Il faut aussi compter avec les règlements de comptes aux prochaines législatives de 2012 puis plus tard en 2014 aux territoriales et aux municipales.

Montpellier - L'Hôtel de région pavoisé pour le 1er anniversaire du décès de Georges Frêche - 24 octobre 2011

Sur le même sujet

Les + Lus