• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La baignade interdite depuis 1996 à l'Oeil Doux

Après la noyade d'un adolescent au gouffre de l'Oeil Doux, beaucoup d'interrogations subsistent

Par Laurence CREUSOT

Le panneau sur fond rouge installé aux abords du site est explicite. La baignade est interdite au gouffre de l'Oeil Doux à Fleury d'Aude. Et ce depuis 16 ans ! Pourtant l'interdiction a encore été bravée samedi 28 juillet par un groupe d'adolescents en colonie de vacances.

Un garçon de 17 ans est mort noyé au pied de la falaise.

Le plan d'eau est un trou d'eau de 14 mètres de profondeur au pied d'une falaise

Le maire de la commune Guy Sié, bien conscient de la dangerosité du lieu, déplore qu'il doive remplacer régulièrement le panneau d'interdiction.

Il n'existe pas de courant dans ce plan d'eau, mais l'endroit est profond et les sauts dans l'eau, particulièrement périlleux, donc strictement interdits.

Malgré les mises en garde, les 100 000 promeneurs, qui visitent le site chaque année, enfreignent la consigne en période estivale. Se rafraîchir après une marche de 1 km 500 est tentant.

Un accident mortel sans réelle explication

Le garçon, âgé de 17 ans, participait à un camp de vacances organisé dans le Nord près de Lille par une association "Planète aventure".

Avec le groupe, il s'initiait à la plongée à St Pierre sur Mer mais ce jour-là les conditions n'étaient pas bonnes et les deux monitrices avaient programmé une balade au goufre de l'Oeil Doux.

Les circonstances de l'accident restent floues. D'après les informations recueillies par notre équipe sur place, Isabelle Bris et Juliette Mörch, le jeune homme n'aurait pas sauté depuis la falaise et se serait baigné depuis le bord.

Ses parents originaires de l'Oise  sont arrivés sur les lieux ainsi que le directeur de la colonie venu de lambersart (Nord);

La substitut du procureur de la République devait faire une conférence de presse cet après-midi, dimanche 28 juillet.

L'enquête a été confiée à la gendarmerie.

A suivre dans le journal de 19 h 00 le reportage de notre équipe.

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus