La course aux municipales déjà lancée

A Toulouse et à Montauban, ces élections législatives pourraient bien changer la donne aux prochaines municipales.

Par Laurence Boffet

Jean-Luc Moudenc ne s'en est jamais caché tout au long de cette campagne des législatives. Sa candidature dans la 3ème circonscription de la Haute-Garonne était pour lui un tremplin vers le Capitole en 2014.

L'ancien maire UMP de Toulouse s'est imposé au deuxième tour d'une très courte tête face au candidat écologiste investi par le PS, François Simon. Il rafle ainsi à la gauche l'ancienne circonscription de l'actuel maire de Toulouse, Pierre Cohen. C'est la seule de Midi-Pyrénées à basculer à droite à l'issue de ces élections. De quoi assoir ses ambitions pour Jean-Luc Moudenc et de quoi s'inscrire aussi comme le candidat incontournable de l'UMP en 2014.

Autre figure de l'UMP locale, Brigitte Barèges, maire de Montauban, a été sèchement battue hier dans sa circonscription du Tarn-et-Garonne. Cette figure de la droite populaire aura à coeur de défendre son fief de Montauban, ravi à la gauche en 2001, comme elle aime souvent à le souligner. Mais ces législatives l'ont clairement fragilisée. Elles pourraient aussi donner au camp socialiste des envies de reconquête. Il se murmure déjà que la députée socialiste à peine élue Valérie Rabault pourrait bien se présenter aux municipales de 2014 à Montauban. Pour la petite histoire, son supléant pour ces législatives n'est autre que Roland Garrigues, ancien député-maire de Montauban à qui Brigitte Barèges avait raflé la mairie en 2001 puis la députation en 2002...

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus