• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La parité et l'UMP : Toujours moins ?

Monique Valaize laisse sa place à Marcel Roques dans la 5ème circonscription de l'Hérault.

Par Marc Degli

C’était prévisible, c’est confirmé ! L’une des rares candidates aux élections législatives du côté de l’UMP laisse sa place à un homme. L’investiture officielle avait pourtant été donnée à la conseillère municipale de Béziers Monique Valaize, à l’automne dernier.

Mais c’était compter sans Marcel Roques. Le maire de Lamalou les bains, ancien député et membre du Nouveau Centre, bénéficiera de la double étiquette après qu’un accord a été trouvé au niveau national.

Pas de quoi améliorer les choses sur le front de la parité pour le parti majoritaire : au niveau régional, l’UMP présentera 4 femmes pour 23 circonscriptions et, à chaque fois, dans des circonscriptions qui penchent très fortement à gauche. Autant dire des missions impossibles.

Au niveau national, ce n’est pas mieux et l’UMP devra payer 4 millions d’euros pour non respect de la loi sur la parité.

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus