• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le boeuf aux hormones ne divise plus.

L'interdiction d'entrée du boeuf aux hormones sera compensée par de plus fortes importations.

Par MP

video title

Le boeuf aux hormones ne divise plus.

L'interdiction d'entrée du boeuf aux hormones sera compensée par de plus fortes importations.

L'interdiction d'entrée du boeuf aux hormones sera compensée par de plus fortes importations de boeuf sans hormones sur le marché européen. En outre, certains droits de douane américains surgonflés pourraient être abaissés (Roquefort...).

Depuis 1988, l'Union Européenne interdisait l'importation du veau aux hormones, s'exposant en retour à des mesures de rétorsion de la part des américains (droits de douane surgonflés sur de nombreux produits comme le Roquefort.

L'accord trouvé en 2009 sera examiné par le Parlement européen.

Sur le même sujet

Gard : un détenu s'évade durant une pause pipi lors d'un transfert entre la prison de Villeneuve-lès-Maguelone et Alès

Les + Lus