• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le gouvernement soutient Hollywood-sur-Garonne

Coup d'accélérateur de l'Etat au projet de studios de cinéma à Toulouse

Par MP

video title

Le gouvernement soutient Hollywood-sur-Garonne

Coup d'accélérateur de l'Etat au projet de studios de cinéma à Toulouse

L'Etat a donné jeudi un coup d'accélérateur au projet du géant américain Raleigh de créer des studios de cinéma sans équivalent en Europe sur une ex-base militaire près de Toulouse, qui pourraient créer jusqu'à 10.000 emplois et entrer en service dès 2014.

"La crédibilité du projet a été confirmée. Le périmètre des terrains à vendre (...) a été défini et s'adapte au projet. La vocation culturelle du terrain ainsi délimitée sera expressément mentionnée à l'occasion de la procédure de vente", a déclaré le préfet de Midi-Pyrénées Henri-Michel Comet, à l'issue d'une réunion interministérielle à l'Elysée.

Premier tournage en 2014 ?

Le porteur du projet, l'architecte toulousain Bruno Granja estime que si les problèmes d'ordre juridique sont réglés cette année, les travaux pourraient débuter en 2013, et le premier tournage programmé en 2014, pour un investissement inférieur à 100 millions d'euros.

Raleigh

Le groupe Raleigh, qui met à disposition des plateaux de tournage, des équipes techniques et de logistique, compte déjà six sites aux Etats-Unis et un à Budapest.

Il revendique la place de premier exploitant de studios de cinéma indépendants aux Etats-Unis. Avatar 2 et 3 ou la série télévisée Les experts sont actuellement tournées dans

des studios de Raleigh.

Des milliers d'emplois

L'opération permettrait de créer 5.000 emplois directs et 5.000 emplois indirects, selon Bruno Granja.

Jean-Louis Chauzy président du conseil économique social et environnemental de Midi-Pyrénées, chaud partisan du projet de Raleigh s'est réjoui du "soutien clair" du gouvernement" dès la fin de la réunion à l'Elysée à laquelle il participait avec le préfet, M. Granja et les administrations, sous la présidence du directeur de cabinet du chef de l'Etat Christian Frémont.

M. Chauzy, comme le président de la Région Martin Malvy (PS), le maire de Toulouse Pierre Cohen et les principaux élus de tous bords du département de Haute-Garonne voient dans le projet une opération permettant de sortir de la "mono-industrie aéronautique".

Bouchées doubles

"Dans une double volonté de transparence et de rapidité", a confirmé le communiqué du préfet, "la liste des propriétés de l'Etat mises en vente dans l'année sera modifiée avant la fin du mois d'avril et le cahier des charges fixant les modalités de cette vente sera publié avant le 15 juin".

Sur 25 hectares, l'emprise des futurs studios serait quatre fois supérieure à la surface de la Cité du Cinéma du producteur français Luc Besson en Seine-Saint-Denis, qui comprendra neuf plateaux, des bureaux, des ateliers de fabrication des décors, une salle de projection, pour un investissement total de 160 millions d'euros.

Pour Bruna Granja, ces deux projets sont "complémentaires" et laisse entendre que la plate-forme de Toulouse serait plus orientée vers les séries TV.

Le montant et les détails du projet toulousain ne sont pas encore connus. "C'est bien plus grand que ce qu'étaient les studios Cinecitta", tombés en désuétude, affirme le représentant français de Raleigh.

Le PDG de Raleigh, Michaël Moore (homonyme du metteur en scène, ndlr) pourrait être à Toulouse dans un délai d'un mois pour signer".

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus