Le rêve européen s'éloigne pour le TFC

Match nul (0-0) lundi soir face à Nice.

Par AFP

video title

Toulouse : le match nul du TFC face à Nice

Le rêve européen s'éloigne pour le TFC et Alain Casanova règle ses comptes avec ses joueurs.

Toulouse, qui espére retrouver l'Europe en fin de saison, a vu son rêve s'éloigner, avec un match nul face à Nice (0-0), lundi lors de la 36e journée de Ligue 1.

Les Toulousains glissent à la 8e place, devancés au classement par leurs voisins de Bordeaux.

Nice, qui en trois journées et deux défaites contre Lille à domicile (0-1) et à Valenciennes (0-2), était passé de la 12e à la 15e place, reprend une place au classement, avec ce point précieux.

Les déclarations à l'issue de la rencontre

Particulièrement courroucé par la production de Toulouse devant Nice (0-0) à l'occasion de la 36e journée de L1, Alain Casanova, l'entraîneur toulousain a fustigé l'attitude de certains des ses joueurs "qui devraient être des locomotives (...) et qui sont plus des freins qu'autre chose".

"Je suis surtout déçu par la manière. Je reste sur ma faim. Quand on est dans notre situation, il faut avoir beaucoup plus de détermination. Nous avons joué dans un stade plein et nous aurions dû montrer une autre image. Nous avons trop de joueurs qui devraient être des locomotives et qui actuellement, par leur jeu et même leur état d'esprit, sont plus des freins qu'autre chose. J'ai un peu l'impression que le Président, le directeur général et le staff dans son ensemble a plus d'envie que certains de nos joueurs. Plus d'ambition aussi et c'est cela qui me gêne".

René Marsiglia (entraîneur de Nice) :" On souhaitait surtout s'éviter le stress de jouer notre survie sur la dernière rencontre comme nous l'avons fait la saison dernière. C'est un bon point de pris qui pourrait nous permettre de peut-être assurer notre maintien lors de la prochaine journée à domicile face à Evian. On savait que l'on jouait gros sur ce match face à une équipe de Toulouse dont on connaît le potentiel".

François "Pantxi" Sirieix (milieu de terrain de Toulouse): "On a fait une entame catastrophique. On a de la chance que le tir du Niçois (Coulibaly, ndlr) frappe le poteau. Cela a eu le mérite de nous réveiller. Après, on fait une bonne fin de première mi-temps et un bon début de deuxième. Mais on n'arrive pas à concrétiser et ça donne ce résultat nul que les Niçois étaient venu chercher. On a la Coupe d'Europe à jouer, on l'a connue il y quelques années, c'est quelque chose de fabuleux. Passer à côté à chaque match c'est compliqué".

Sur le même sujet

Sauvetage d'un spéléologue à Fuilla (Pyrénées-Orientales)

Les + Lus