• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les Journaux du Midi vont supprimer 158 postes

Le but est de réduire la masse salariale, notamment les journalistes, de 8 millions d'euros selon la direction.

Par Fabrice DUBAULT

video title

Montpellier : plan social aux Journaux du Midi

La direction des Journaux du Midi (JDM) a annoncé lundi au comité d'entreprise du groupe, au siège à Saint-Jean-de-Védas dans l'Hérault, près de Montpellier, la suppression de 158 postes, dont 123 en CDI, a-t-on appris de sources concordantes. Ce qui représente 15% des effectifs du groupe.

La direction des Journaux du Midi (JDM) a annoncé lundi au comité d'entreprise du groupe, au siège à Saint-Jean-de-Védas dans l'Hérault, près de Montpellier, la suppression de 158 postes, dont 123 en CDI, a-t-on appris de sources concordantes. Ce qui représente 15% des effectifs du groupe.

Dans une lettre aux salariés dont l'AFP a eu une copie, le président du Directoire Alain Plombat souligne "la nécessité de réorganisations importantes dans le but de diminuer de 8 millions d'euros" la masse salariale ("49% de nos charges"), ce qui "pourrait concerner 158 postes, dont 123 CDI".

Bien qu'aucune précision n'a été donnée dans la lettre sur la répartition des suppressions de postes dans le groupe, il semblerait qu'une soixantaine de postes de journalistes soit menacée. Le groupe est composé de trois quotidiens (Midi Libre, L'Indépendant et Centre-Presse), d'une imprimerie (Imprimerie du Midi, dite IDM) et de MidiMedia, société en charge de la publicité.

"Les modalités financières comme les mesures d'accompagnement et les aides au reclassement ou à la reconversion seront toutes précisées d'ici la fin octobre dans les comités d'entreprise de chacune des sociétés du groupe", ajoute M. Plombat, qui ne parle pas de licenciement.

Le président du Directoire, qui dit vouloir "surmonter une crise structurelle qui touche toute la presse", précise viser une "rentabilité durable de 2,5% du chiffre d'affaires", soit une amélioration de 10 M d'euros à l'horizon 2014.

A ce titre, il indique avoir retenu un développemement sur trois axes visant à contribuer à un redressement "à hauteur de 2 millions d'euros".

Les quotidiens passeront ainsi en quadrichromie, avec aussi un projet week-end.

M. Plombat veut également "monétiser les succès d'audience" des sites internet et diversifier vers de nouveaux services (salons, distribution, édition).

A la fin août, selon des chiffres fournis par une source syndicale, les JDM employaient (en équivalent temps plein) 1.055 personnes (948 CDI et 107 CDD et pigistes), dont 411 journalistes.

En diffusion, les JDM, vendus au groupe Sud-Ouest en 2007 pour 90 millions d'euros, ont subi une érosion continue. Midi Libre a perdu en août 2,7% par rapport à la même période à 141.858 exemplaires, l'Indépendant 2,8 % à 61.177 et Centre Presse 2,9 % à 18.027.

En termes financiers, à la fin août, les JDM avaient établi leur chiffre d'affaires total à 93,397 millions d'euros, soit 3,2 % de moins qu'en 2010.

Sur le même sujet

Montpellier : le trophée de la Coupe du monde de foot féminin

Les + Lus