Les VEOLIA Eau de Montpellier en grève

Opération escargot d'une centaine de véhicules en début d'après-midi à Montpellier. La grève est nationale.

Par Laurence CREUSOT

Les grévistes de Veolia avaient sorti leurs véhicules de service pour manifester à Montpellier. Une centaine de voitures, estafettes ont participé à une opération escargot en début d'après-midi. Les manifestants réclament des hausses de salaire; le mouvement était national.

Lagrève nationale chez VeoliaEau a été suivie ce lundi 18 juin, par 40% des salariés, selon la direction, et par plus de la moitié du personnel selon la CGT et FO, qui ont appelé à la mobilisation pour une augmentation générale des salaires.

"Un rassemblement a réuni 150 personnes devant le siège de Veolia à Paris. A Rennes, une opération escargot a entraîné 7 km de bouchon et à Toulouse et Nice, les directions régionales sont bloquées par des grévistes", a affirmé à  Franck Leroux de la CGT qui estime à plus de 50% le taux de grévistes.

La direction a cité un taux de grévistes de 40,2%, soit 6.018 salariés en grève sur les 15.000 que compte la branche Eau de Veolia.

Les syndicats CGT et FO ont déposé un préavis de grève reconductible et réclament notamment "20 points d'indice supplémentaires pour tous les salariés ce qui équivaut à 95 euros d'augmentation pour tous", selon M. Leroux, et "l'équivalent en montant pour les cadres en-dehors des grilles de rémunérations".

Les syndicats demandent également "une prime de résultat de 500 euros net au minimum pour tous".

Lors des négociations salariales annuelles, la direction a proposé 0,5% d'augmentation générale, selon les syndicats qui jugent cette proposition inacceptable alors que "l'inflation générale au cours de l'année 2011 est de 2,4%" et que "les résultats nets de l'entreprise s'établissent en centaines de millions d'euros".

De son côté, la direction de Veoliaa assuré que l'évolution de la masse salariale serait aux alentours de 2,45%. Le groupe a notamment proposé un dispositif d'intéressement qui pèse jusqu'à 4% de la rémunération et une mesure "bas salaires" qui garantit 270 euros brut d'augmentation.

La production et la distribution de l'eau n'ont pas été affectées par ce mouvement de grève, selon la direction. Les syndicats estiment de leur côté que les services d'eau potable et d'assainissement "risquent d'être fortement perturbés au fil des heures".

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus