• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mandroux coupe les vivres au club de Montpellier

Ulcérée par les déclarations de Altrad dans les colonnes de Midi libre, la maire suspend les subventions de la ville.

Par Laurence CREUSOT

Hélène Mandroux écrit ce soir, au patron du club de rugby de Montpellier, pour lui indiquer qu'elle suspend toutes les subventions de la ville au club. La maire estime que les récentes déclarations de Mohed Altrad dans la presse remettent en cause les termes du partenariat qui liait le MHR à la ville de Montpellier.

"Le total des engagements financiers de la ville pour le club en 2012 pourrait s'établir à 350 000 euros ce qui, vous en conviendrez, n'est pas négligeable, écrit Hélène Mandroux. Ces engagements financiers sont liés à la poursuite d'un partenariat intelligent avec le club que vous dirigez. Or, vos interventions à répétition dans la presse démontrent que ce partenariat n'existe plus du tout. En conséquence, je suspends immédiatement toutes les subventions de la Ville au club."

La réponse tient dans une longue lettre adressée à Mohed Altrad et indique clairement que le partenariat est rompu.

La lettre d'Hélène Mandroux

Ce matin dans les colonnes du journal Midi libre, le patron du club parlait de désengagement municipal et il menaçait même de " liquider le club si il enregistrait une défection supplémentaire".

Sur le même sujet

Des enseignants manifestent avec les "gilets jaunes"

Les + Lus