Marcoule : NKM : "pas de quoi s'inquiéter"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice DUBAULT

La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, est arrivée à Marcoule peu avant 18h.

video title

Marcoule : Nathalie Kosciusko- Morizet sur place

La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a estimé lundi qu'il n'y avait "aucune raison de s'inquiéter" après l'explosion qui a fait un mort et quatre blessés sur le site nucléaire de Marcoule (Gard), où elle s'est rendue.

La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a estimé lundi qu'il n'y avait "aucune raison de s'inquiéter" après l'explosion qui a fait un mort et quatre blessés sur une installation du site nucléaire de Marcoule (Gard), où elle s'est rendue.

"Il n'y a pas de fuites radiologiques, sur aucune des balises mises en place à l'extérieur comme à l'intérieur du site. Il n'y a aucune raison de s'inquiéter", a déclaré la ministre, qui est arrivée sur les lieux en fin de journée "pour rassurer le personnel et la population locale".

"C'est un accident industriel sur un site nucléaire, qui appelle une émotion et une vigilance", a-t-elle ajouté, après avoir rencontré la famille de la victime décédée et contacté le père d'un blessé grièvement brûlé.

"On n'a pas aujourd'hui d'informations qui permettent de comprendre les causes de cette explosion", a-t-elle souligné, en précisant que trois enquêtes étaient en cours, menées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), les gendarmes et l'inspection du travail.

 

Cellule d'information : 0 805 55 70 30

Selon le ministère de l'Ecologie :

Suite à l’accident survenu à Marcoule (Gard) sur le site de CENTRACO, filiale d’EDF centre nucléaire de traitement et de conditionnement, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, se rend sur place pour faire un point sur la situation avec la cellule de crise mise en place localement.

A 12h37, une explosion est survenue dans un four de fusion de métaux entrainant la mort d’une personne et en blessant 4 autres dont une gravement. Centraco étant spécialisé dans le traitement des déchets très faiblement radioactifs, la ministre a tenu à venir personnellement pour avoir une évaluation précise des éventuels impacts radiologiques de cet accident.

A ce stade, aucun impact à l’extérieur n’a été détecté, mais des inspections et des mesures sont en cours de réalisation à l’intérieur du bâtiment.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité