• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Marseille-Montpellier : le choc du sud à 18h

Ce match en retard de la 30e journée peut être déterminant pour le MHSC en lutte avec le PSG pour le titre suprême

Par Fabrice DUBAULT

video title

Marseille-Montpellier : le MHSC avant le match

Marseille-Montpellier, c'est l'affiche foot de mercredi. Il s'agit d'un match en retard de ligue 1. L'équipe de l'OM va t'elle laisser filer le match pour avantager Montpellier au classement et "contrer" le PSG ? Mystère.. L'OM n'a plus rien à perdre.

Repoussé par la ligue pour permettre à Marseille de mieux préparer sa rencontre de Ligue des champions contre le Bayern Munich, ce match peut permettre à Montpellier de creuser l'écart en tête de ligue 1 face au PSG, en cas de victoire. Marseille, 9e, n'ayant plus rien à esperer de la saison, tout peut arriver, notamment pour "contrer" le PSG.

Le Paris SG a remporté le clasico contre Marseille (2-1) et ainsi rattrapé Montpellier en tête du championnat de France, dimanche en clôture de la 31e journée.

Montpellier conserve le fauteuil de leader à la différence de buts (+27 contre +23), mais aura l'occasion d'accroître son avance en cas de succès demain mercredi à Marseille en match en retard.

C'est dire si le PSG avait la pression. Jérémy Ménez a réalisé un match plein, avec notamment l'ouverture du score, contrairement aux deux autres éléments offensifs.

Le PSG, bousculé par un OM offrant un meilleur visage que ces dernières semaines, a toujours sa faculté de réaction, puisqu'Alex marquait le but de la victoire (61e) dans la foulée de l'égalisation signée Andre Ayew (59e).

Les Marseillais (9e) pour leur part subissent une 6e défaite sur leurs sept derniers matches de Ligue 1.

Quelle sera l'attitude de Marseille ? :

Marseille, sans victoire depuis 11 matches et le moral dans les chaussettes, reçoit mercredi (18h) en match en retard de la 30e journée une équipe de Montpellier, leader qui ne s'est jamais imposée au Vélodrome mais veut faire mentir l'Histoire pour distancer le PSG.

Sans victoire en championnat depuis le 29 janvier (2-1 à Rennes), l'OM qui n'a pris qu'un seul point sur 21 possibles lors des sept dernières journées, voit actuellement tout se liguer contre lui.

Eliminé sur deux défaites face au Bayern Munich en quart de finale de la Ligue des champions, l'OM est tombé dimanche face au PSG (2-1), malgré une réaction d'orgueil et un jeu légèrement en progrès.

Mais mercredi, les Marseillais évolueront devant des supporteurs qui après avoir fait la grève des encouragements, appellent, pour certains, à encourager leur adversaire.

Car pour une grande majorité de Marseillais, mieux vaut laisser la victoire à Montpellier et tout faire pour empêcher l'adversaire honni, le PSG, de devenir champion de France.

Nombreux sont en effet ceux qui se souviennent de la saison 1999 lorsque Paris, s'inclinant (3-2) à domicile face à Bordeaux lors de la dernière journée, avait permis aux Girondins d'être sacrés au détriment de l'OM.

Marseille doit aussi gérer un effectif restreint et pas au mieux physiquement lors d'une semaine qui peut tout de même permettre de sauver la saison, en cas de victoire lors de l'importantissime finale de Coupe de la Ligue contre Lyon, samedi.

Didier Deschamps a d'ores et déjà annoncé les forfaits de Loïc Rémy (cuisse) et Cesar Azpilicueta (cheville).

De son côté Montpellier, qui en 18 rencontres de 1re division, ne s'est jamais imposé au Vélodrome, n'a jamais été mieux armé pour faire mentir les statistiques.

Le club héraultais qui avait imposé un défi physique pour s'imposer à l'aller (1-0), pense désormais ouvertement au titre et veut profiter de ce court déplacement pour distancer ses poursuivants.

La 32e journée se disputera lors de trois jours en raison de la finale de la Coupe

de la Ligue samedi soir (Marseille-Lyon).

Dimanche (17h) : Lille-Ajaccio, Lorient-Montpellier, Nancy-Bordeaux, Saint-Etienne-Brest, Sochaux-Dijon, Valenciennes-Evian/Thonon.

Dimanche (21h) : Auxerre-Paris SG.

Lundi 16 avril (21h) : Rennes-Nice.

Mercredi 18 avril (18h30) : Marseille-Caen, Toulouse-Lyon.

Echos d'avant match :

Marseille: Azpi incertain. Le défenseur Cesar Azpilicueta, sorti sur blessure en toute fin de match dimanche lors de la défaite au PSG, souffre après examens d'une contusion et d'une entorse de la cheville droite, a indiqué lundi l'OM. Le défenseur latéral, qui occupe habituellement le côté droite, mais qui était aligné à gauche contre les Parisiens, est donc incertain pour recevoir Montpellier.

En cas de forfait, Didier Deschamps relancera Jérémy Morel, qui avait payé dimanche sa prestation insuffisante contre le Bayern Munich, poussant Deschamps à aligner Rod Fanni à droite. Le reste du groupe est disponible, à l'exception de Souleymane Diawara, présent dans les tribunes du Parc des Princes et qui devrait être opéré la semaine prochaine d'une rupture du ligament croisé du genou droit.

Montpellier: Bocaly revient. Le défenseur latéral Garry Bocaly, qui a purgé sa suspension samedi devant Sochaux, effectuera son retour aux dépens de Cyril Jeunechamp, mercredi à Marseille. A l'exception de ce retour, l'entraîneur René Girard ne devrait pas apporter de changements à son équipe. Le milieu offensif Geoffrey Dernis et l'attaquant Karim Aït-Fana, qui relèvent de blessures, sont susceptibles d'intégrer le groupe.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les mamies foot dans le Gard

Les + Lus