• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mobilisation citoyenne contre une expulsion

La Serbie n'est pas le pays d'origine de Durim. Pourtant, ce jeune kosovar est menacé d'expulsion là-bas.

Par Pascale Conte

video title

Toulouse : tentative d'expulsion d'un jeune Kosova

L'expulsion d'un jeune Kosovar qui vivait depuis trois ans dans les Hautes-Pyrénées ne s'est pas déroulée comme prévu. Il a refusé de sortir du centre de rétention.

A l'aéroport Toulouse-Blagnac, entre 6 et 7 heures du matin, un mouvement citoyen et associatif tentait de sensibiliser les passagers du vol que devait prendre le jeune kosovar afin qu'il ne soit pas expulsé.

Au même moment, au centre de rétention, le jeune Durim, âgé de 24 ans, a refusé de sortir. Son expulsion pourrait se dérouler sous la contrainte de la police.

Le jeune homme a un contrat de travail dans les Hautes-Pyrénées et vit en France depuis trois ans. Par contre, il n'a pas encore obtenu ses papiers. Il a le statut de demandeur d'asile. Il pourrait être expulsé vers la Serbie alors qu'il n'y a jamais résidé. Dans ce pays, les risques ne sont pas anodins pour lui.

Toulouse abrite un des plus anciens centres de l'OFFI (office français de l'immigration et de l'intégration). Le 16 septembre, Arno Klarsfeld, tout juste nommé président du conseil d'administration de l'Offi par Nicolas Sarkozy, s'est rendu dans les locaux toulousains afin de mieux faire connaître cette institution.

Sur le même sujet

Grands Jeux Romains à Nîmes : les enfants se cultivent en s'amusant

Les + Lus