• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : Olivier Missoup en garde à vue

Olivier Missoup de Toulon a agressé l'Héraultais Rémy Martin lors d'une réception d'après match.

Par Fabrice DUBAULT

video title

Montpellier : Missoup en garde à vue

Olivier Missoup est en garde à vue dans les locaux de la police de Montpellier, depuis ce mercredi matin. Il est entendu pour coups et blessures (dans le cadre d'une plainte pour "violences volontaires avec préméditation dans une enceinte sportives") sur Rémy Martin, qu'il accuse de l'avoir injurié.

Le joueur de Toulon affirme que Martin l'aurait injurié durant le match de top 14 Montpellier/Toulon, le 30 septembre. Il déclare avoir été traité de "Bamboula". Des propos que réfute totalement Rémy Martin. Missoup pour laver son honneur a donc décidé de se battre avec Martin. Une belle image du sport de haut niveau et des sportifs.

Olivier Missoup est en garde à vue dans les locaux de la police de Montpellier, depuis ce mercredi matin. Il est entendu pour coups et blessures (dans le cadre d'une plainte pour "violences volontaires avec préméditation dans une enceinte sportives") sur Rémy Martin, qu'il accuse de l'avoir injurié.

Pour l'heure, Olivier Missoup est toujours avec les policiers. Il attend d'être confronté à Rémi Martin, joueur de Montpellier.

Le troisième ligne aile du RCT devait être déféré au parquet mercredi dans la soirée

selon une procédure rapide.

"On va lui notifier les charges, écouter ses observations et on saisira en fin de journée (mercredi) le juge des libertés et de la détention pour qu'il soit placé sous contrôle judiciaire et interdit de stade jusqu'à lundi", a précisé M. Robin.

Le président du club de Toulon, Mourad Boudjellal et le joueur Mathieu Bastareaud ont été également entendus. Ils ont quitté l'hôtel de police vers 13h.

Retour sur les faits du 30 septembre:

Que s'est-il passé vendredi soir sur le terrain Yves du Manoir ? Martin a-t-il oui ou non insulté Missoup ? Les injures, si elles ont été prononcées, étaient-elles racistes ? Y a-t-il eu menaces de mort ?

Seuls les deux hommes le savent. Mais quoi qu'il se soit passé, l'attitude d'Olivier Missoup est injustifiable.

Seule certitude, la bouche en sang, Martin a dû se faire poser des points de suture à la lèvre et a déposé plainte samedi.

Rémy Martin - MHR Montpellier - 2011

Selon Rémy Martin, l'incident a commencé au coup de sifflet final. Missoup serait venu voir Martin pour le provoquer et lui faire des menaces de mort. Martin, tout à la joie de la première victoire du MHR de la saison n'a pas répondu et a suivi ses camarades dans les vestiaires.

A la réception d'après match, Martin est allé s'attabler avec des amis du RCT dont Mathieu Bastareaud. C'est là que Missoup est revenu à la charge. Il demande à Martin de sortir se battre. Devant le refus, il lui assène un coup de poing qui projette Martin au sol. Missoup lui mets alors 2 coups de pied dans la tête, sous les yeux de nombreux témoins.

Missoup, lui affirme avoir été qualifié de "Bamboula".

Le RCT avait démenti dans un communiqué, tout en précisant que son joueur avait été "victime d'agressions caractérisées durant tout le match" de la part du Montpelliérain.

Réponse de Rémi Martin ce dimanche dans les colonnes de Midi Libre :

"Je viens d’apprendre la teneur gravissime de l’article de Var Matin (sur le site internet du quotidien, Olivier Missoup  accuse Rémy Martin de l’avoir appelé "Bamboula" pendant la partie, NDLR). Je suis scandalisé que la seule réponse du RCT pour justifier l’injustifiable est de jouer sur un sujet aussi grave que le racisme. Je jure sur tout ce que j’ai de plus cher que je n’ai, à aucun moment de la soirée, proféré d’insultes raciales envers Olivier Missoup. Je me réserve d’ailleurs le droit d’attaquer en diffamation quiconque m’attribuerait de tels propos inacceptables."

Le club de Toulon (RCT) a affirmé lundi qu'"aucun propos raciste ne semble être à l'origine de l'altercation" vendredi entre son joueur Olivier Missoup et le Montpelliérain Rémy Martin à l'issue de la rencontre de Top 14 entre les deux équipes dans l'Hérault.

Selon le journal Var Matin, Olivier Missoup, joueur de couleur, avait dans un premier temps affirmé avoir été l'objet d'insultes raciales de la part de Martin.

"Je n'ai jamais proféré des insultes à caractère raciste. Je suis scandalisé et profondément indigné par ce qui a pu être raconté à mon sujet", s'était défendu dimanche le joueur de Montpellier dans un communiqué.

Selon le RCT, Martin a "asséné un violent coup de coude" à Missoup, qui, "connaissant bien le caractère violent" du Montpelliérain, s'est alors "défendu pour prévenir un autre coup".

Toujours selon le club varois, son joueur a été "victime d'agressions caractérisées durant tout le match de la part de Rémy Martin. Les images vidéo en attestent, notamment un coup de pied dans la main alors qu'Olivier Missoup était au sol, nécessitant un arrêt de travail".

Olivier Missoup est un joueur "exemplaire dont la loyauté et le comportement peuvent être soulignés", ajoute le RCT, précisant que le joueur, en quatre saisons sportives, n'a reçu "aucun carton".

Sur le même sujet

Elections européennes : des maires de l’Hérault dénoncent le "gaspillage" lié à l’achat de panneaux électoraux

Les + Lus