Montpellier : Scarpitta désavoué par une motion

Le directeur général de l'orchestre opéra national de Montpellier est en difficultés.

Par Fabrice DUBAULT

Une motion de défiance a été votée à plus de 82% des voix jeudi soir contre le directeur général de l'orchestre opéra national de Montpellier (OONM) Jean-Paul Scarpitta, a-t-on appris de source proche de la formation.

Lors d'une assemblée générale extraordinaire, sur 199 salariés, 82,7% (165 voix) ont répondu "non" à la question: êtes-vous d'accord avec la gouvernance du directeur général?, a précisé la même source.

Ce scrutin a été organisé dans un climat social tendu depuis qu'une inspection du ministère de la Culture a mis en évidence des dysfonctionnements.

Selon le quotidien Midi Libre, les syndicats CGT, CFDT, UNSA et FO reprochent notamment à M. Scarpitta d'entretenir un malaise social, alors que la présentation de la nouvelle saison n'a pas recueilli de bons échos auprès des salariés.

Parmi les motifs de grogne, les musiciens n'ont pas digéré d'avoir été écartés du traditionnel concert de Nouvel an, confié à l'Orchestre Cherubini proche de Riccardo Mutti, un ami de M. Scarpitta.

Membre du comité exécutif de la fondation de Carla Bruni, dont il est proche, Jean-Paul Scarpitta était arrivé à la tête de l'OONM en janvier en remplacement de René Koering. Interrogé par l'AFP, il a dit ne pas vouloir réagir avant d'avoir consulté ses autorités de tutelle.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus