• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : tentatives de négociations

© ERIC CABANIS / AFP
© ERIC CABANIS / AFP

Les salariés de Midi Libre sont reçus par la direction de Montpellier. Pas de grève à L'Indépendant.

Par Laurence CREUSOT

Une assemblée générale des salariés s 'est tenu au siège de Midi libre ce vendredi matin à Montpellier. Une délégation devrait être reçu par la direction . Hier , les employés de l'Indépendant ont voté la poursuite du travail.

Les salariés du journal l'Indépendant de Perpignan ont décidé jeudi soir de ne pas reprendre la grève contre le plan social prévu, à l'issue d'une rencontre avec la direction du groupe Journaux du Midi (JDM, groupe Sud-Ouest) qui a permis des "avancées", a-t-on appris de source syndicale.

Après 48 heures de grève en fin de semaine dernière, les salariés avaient décidé en assemblée générale de suspendre leur mouvement jusqu'à une rencontre entre les délégués du personnel et Pierre Jeantet, président de l'Indépendant et du groupe
Sud-Ouest.

"Il y a eu des avancées, Pierre Jeantet s'est engagé sur zéro licenciement, à ce qu'il n'y ait pas de suppression de service et a promis des négociations sur le plan social", a indiqué  une syndiquée du SNJ, majoritaire chez les journalistes.

L'AG d'une centaine de salariés a été presque unanime jeudi soir pour voter la poursuite du travail et l'ouverture de négociations, a-t-on ajouté de même source.

Les personnels de l'Indépendant protestaient contre un projet de suppressions d'une trentaine de postes sur 175 salariés et craignaient particulièrement la disparition ou l'amputation de services comme la publication assistée par ordinateur, l'informatique,
l'administration, qui auraient réduit le journal à une simple "agence du Midi Libre".

M. Jeantet a également rencontré jeudi des représentants de l'autre grand titre du groupe, le journal Midi Libre de Montpellier, lui aussi visé par le plan social et dont les salariés avaient également suspendu leur mouvement de grève dimanche. Une assemblée générale du personnel devait y avoir lieu vendredi matin.

Globalement, le plan social du groupe vise a diminuer de huit millions d'euros la masse salariale en supprimant au total 158 postes au sein des JDM en 2012. Il concerne aussi le journal Centre presse à Rodez, l'Imprimerie du Midi et MidiMedia, société en charge de la publicité.

Sur le même sujet

L'administration pénitentiaire veut recruter : à quoi ressemble le quotidien d'un gardien de prison à Carcassonne ?

Les + Lus