• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier gagne 30 à 26 au finish à Bègles

A l'issue de ce match, Montpellier est 5e de TOP 14, derrière Castres et Toulon.

Par Fabrice DUBAULT

video title

Rugby : Montpellier vainqueur 30 à 26 à Bègles

Montpellier, mieux armé mais chahuté par Bordeaux-Bègles, s'est imposé in extremis 30-26 à Bègles, samedi lors de la 18e journée du Top 14, prenant ainsi sa revanche du match aller perdu sur le même écart. Les hommes de Fabien Galthié, qui n'ont plus perdu à l'extérieur depuis le 29 octobre.

Montpellier, mieux armé mais chahuté par Bordeaux-Bègles, s'est imposé in extremis 30-26 à Bègles, samedi lors de la 18e journée du Top 14, prenant ainsi sa revanche du match aller perdu sur le même écart.

Les hommes de Fabien Galthié, qui n'ont plus perdu à l'extérieur depuis le 29 octobre, grâce notamment à trois essais inscrits par Amorosino, Nagusa, et Tulou à quatre minutes du terme suite à une penaltouche, confortent ainsi leur place dans le quinté de tête.

L'UBB, désormais 8e avec 12 points d'avance sur la zone de relégation, peut nourrir des regrets: ils étaient parvenus à revenir dans un match mal embarqué après 50 minutes de jeu, et étaient même passés devant au score (26-23, 69e) sur un exploit de l'ailier Blair Connor, auteur d'un nouveau doublé pour ses 5e et 6e essais de la saison.

Le promu girondin, rapidement mis sur orbite par un essai en première main de son feu-follet australien (5e) idéalement servi au pied en profondeur par Reihana, n'a pas dérogé à sa réputation d'équipe joueuse.

Mais il a eu du mal à rivaliser au niveau de la puissance face à des Languedociens plus complets, auteurs d'un groupé pénétrant sur 25 mètres autour de la demi-heure qui a décuplé leurs ardeurs.

Le souffle a manqué dans les rangs des locaux, qui voyaient Amorosino pointer tranquillement en coin à la conclusion d'un mouvement axial initié par le grand Privat, avec plusieurs temps de jeu près de la ligne béglaise (10-10, 32).

Patients, les visiteurs l'ont été après la pause, exploitant les faiblesses passagères bordelo-béglaises pour marquer de nouveau en coin par Nagusa (13-20, 47e).

Bordeaux reprenait ses esprits, enchaînant les séquences à donner le tournis à une arrière garde montpelliéraine en difficulté (2 pénalités de Lopez), qui laissait passer la fusée Connor pour prendre l'avantage.

Mais Bègles-Bordeaux, dominateur en touches tout au long du match, se faisait cueillir sur l'une des rares initiatives dans le second acte de l'équipe finaliste du dernier Top 14, une pénaltouche convertie en puissance par Tulou.

Fulgence Ouedraogo (3e ligne et capitaine de Montpellier) :

"C'est une victoire difficile, à l'arraché, il faut retenir l'état d'esprit de l'équipe. Ca a été dur quand ils marquent cet essai et repassent devant. C'était compliqué, on a eu la seule touche du match pour revenir, où on marque, où on arrive à bien concrétiser. Celle-là, il nous la fallait. La touche a été le point noir, on a eu un seul ballon, celui à cinq mètres de leur ligne pour marquer ce maul qui nous fait gagner ce match. La suite du championnat va être très compliquée pour nous, on va se déplacer chez des équipes mieux classées que nous, Toulon, Castres, Toulouse et Clermont, des gros matches en perspectives et à domicile, on va recevoir des équipes qui luttent pour le maintien. Bordeaux joue bien, ils

nous ont dépassés sur certaines actions".

Sur le même sujet

Aude : Christophe Castaner en visite à Vinassan

Les + Lus