• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier-Marseille, un match qui sent le soufre

Le duel entre rivaux du Sud promet une belle rencontre à La Mosson ce soir à 21 H.

Par Armelle Goyon

video title

Football : Avant-match Montpellier-Marseille

L'Olympique de Marseille, en net regain de forme et remonté à la 8e place rend visite samedi à une équipe de Montpellier séduisante, bien installée à la 2e place, pour un duel entre rivaux du sud.

L'Olympique de Marseille, en net regain de forme et remonté à la 8e place rend visite samedi à une équipe de Montpellier séduisante, bien installée à la 2e place, pour un duel entre rivaux du sud dont les dernières confrontations ont toujours donné lieu à énormément d'engagement.

"Chaque année, ce sont des matches qui sont marqués par beaucoup d'engagement, d'agressivité. On sait à quoi s'attendre", commente Didier Deschamps, même si Montpellier réussit plutôt bien à l'OM.

Ainsi le vice-champion a remporté ses trois dernières confrontations face aux Héraultais: au Vélodrome (4-0) puis à la Mosson (2-1, buts de Gignac et Taiwo sur penalty) la saison dernière en L1, avant de conserver la Coupe de la Ligue contre le même adversaire (1-0, encore Taiwao).

Mais à chaque fois, la victoire s'est dessinée à l'issue d'un âpre combat, surtout lors de cette finale de Coupe de la Ligue, où les équipes se sont rendu coup pour coup.

L'ambiance avait aussi été très chaude lors d'un match amical en juillet, remporté par Montpellier (1-0). "C'est une équipe agressive à domicile, avec de jeunes joueurs encadrés par des joueurs expérimentés. Montpellier fait partie des bonnes équipes du championnat, ce n'est pas un hasard s'ils sont là", ajoute Deschamps.
 

"Montpellier c'est une équipe athlétique et agressive. Nous le sommes aussi. Quand
vous avez deux équipes athlétiques qui se rencontrent, il y a de l'agressivité mais dans le bon sens du terme", confirme le défenseur Souleymane Diawara.

"Certains équipes essaient de s'imposer par des tacles ou des paroles, mais il n'y a rien de grave à cela, il faut simplement répondre", ajoute Diawara qui promet que l'OM aura du répondant: "S'ils veulent le combat, je pense qu'on est prêt".

Un seul couac

Au-delà de la tension qui règne sur ce derby méditerranéen, les deux équipes, au sortir de la trêve internationale, auront à coeur de poursuivre sur leur lancée. Mais si l'OM reste sur une victoire sur Nice (2-0), les Marseillais cette saison n'ont gagné aucun de leurs cinq matches face à des clubs de la première moitié du classement (3 défaites, 2 nuls). Montpellier de son côté n'a connu qu'un seul couac cette saison à domicile (0-3)
face au Paris SG.

"Quand on joue l'OM, il y a toujours un piment supérieur à un autre match", confie René Girard. "Ces clubs ont des accroches partout. Dans un village du Gard (Vauvert, le sien, ndlr), il y a un quart montpelliérain, une moitié nîmoise et une autre moitié marseillaise", plaisante encore l'entraîneur.
 

"On a joué tous les gros, il nous reste l'OM. A nous de bien gérer cette rencontre, ce sera un match référence pour savoir où l'on en est, par rapport à eux et à nous", ajoute Girard.

Pour le défenseur Henry Bédimo, "il y a des équipes de haut de tableau qui vont perdre des points lors de cette journée" où Toulouse reçoit Lille et Lyon se rend à Rennes. "Avec une victoire, on aurait un gros matelas pour durer à cette place. Journée après journée, on va repousser nos limites", promet l'international camerounais.

Quant aux Marseillais, qui accueilleront une semaine plus tard le leader parisien, ils savent qu'une remontée au classement passe par un bon résultat à la Mosson. "C'est un vrai test. On verra notre véritable niveau. Il va falloir aller faire un bon résultat". "Obtenir de bons résultats contre ces deux adversaires nous permettrait de basculer du bon côté", résume Deschamps.

Sur le même sujet

Montpellier : le sénateur LREM Robert Navarro définitivement condamné pour abus de confiance

Les + Lus