Montpellier perd 16 à 20, Perpignan gagne 29 à 24

Montpellier s'incline 16 à 20 devant Bègles, Perpignan l'emporte 29 à 24 sur Biarritz

Par Armelle Goyon

Biarritz et Montpellier ont rivalisé de maladresse, vendredi, lors de la première partie de la 5e journée de Top 14, échouant une nouvelle fois à remporter un premier succès, alors que Toulouse s'est fait peur à Agen.

Montpellier, vice-champion de France en pleine déroute, a même permis aux promus girondins de reprendre un peu d'air sur la zone de relégation grâce à une courte victoire (20-16).

Les Héraultais, privés de ballons en touche, plombés par les approximations, ont
concédé leur seconde défaite d'affilée à domicile, à peine adoucie par le point
de bonus défensif, tandis que leurs adversaires remportaient leur premier succès
à l'extérieur.

Biarritz a confirmé son statut de lanterne rouge et, lui aussi, de club en crise
en s'inclinant (29-24) à domicile face à Perpignan malgré un nombre équivalent
d'essais (2) et le point de bonus défensif décroché dans les ultimes instants.

Toulouse, mené à une minute de la fin, s'est imposé dans le temps additionnel
à Agen grâce à un second essai transformé du Néo-Zélandais McAlister (24-23), auteur
de 19 points. Les champions de France conservent ainsi in extremis leur rang de
dauphin de Clermont.

Les Auvergnats, en pleine confiance, demeurent les seuls à cinq victoires après
leur succès contre Bayonne (19-13).

Castres a signé sa quatrième victoire consécutive grâce à 10 pénalités et conforté
sa place dans le trio de tête en battant Brive (30-24) qui, malgré le point du
bonus défensif, enregistre une troisième défaite d'affilée.

A Colombes, le Racing est parvenu à s'imposer au Lyon OU (25-12) malgré un nombre
inférieur d'essais (1 à 2) grâce à la botte de son ouvreur Jonathan Wisniewski
(17 points) et à l'indiscipline défensive de son adversaire du jour, mal récompensé
de ses intentions.

Samedi après-midi, Toulon reçoit le Stade Français pour le premier match de son
nouveau manageur Bernard Laporte, ancien administrateur du club parisien, qui ne
sera toutefois pas présent physiquement à Mayol car retenu par ses obligations
médiatiques à Paris.
 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus