• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Non à la centrale à béton devant le collège

A Labarthe-sur-Lèze, riverains et parents d'élèves protestent contre l'implantation d'une centrale à béton.

Par Pascale Conte

video title

video title

Collège de Labarthe : non à la centrale à béton

A Labarthe-sur-Lèze en Haute-Garonne, les parents d'élèves alertent le rectorat et la préfecture à propos de l'implantation prochaine d'une usine à béton juste en face du futur collège.

A Labarthe-sur-Lèze en Haute-Garonne, les parents d'élèves alertent le rectorat et la préfecture à propos de l'implantation prochaine d'une usine à béton juste en face du futur collège.

Le collège doit accueillir 600 élèves. Inattendue, une centrale à béton a obtenu un permis de construire juste à face du futur établissement scolaire. Elle se situe juste à 300 mètres à vol d'oiseau. Riverains et parents d'élèves contestent cette urbanisation qui  n'apportera, selon eux, que nuisances sonores, poussières en suspension et insécurité routière aux abords de l'établissement. Pendant deux mois, le chantier est suspendu. Le maire de la commune, les services de l'état ont signé ce permis de construire sans sourciller car la zone d'activités est ancienne. La polémique n'est pas terminée et une manifestation est prévue où les mécontents porteront des masques en signe de protestation.

Sur le même sujet

Montpellier : le corps d'un quinquagénaire disparu retrouvé lors d'une battue

Les + Lus