Non aux gaz de schiste

Une manifestation régionale s'est tenue samedi après-midi, à Toulouse.

Par Marie MARTIN

Suite au déblocage de plusieurs demandes de permis de recherche de gaz de schiste dans plusieurs départements, les collectifs concernés par ces permis mais aussi les associations de sauvegarde de l'environnement se sont réunis à Toulouse, samedi après-midi.

Ils dénoncent l'examen de demandes de permis d'exploration. "Nous sommes opposés aux demandes d'exploration de gaz de schiste à des fins de recherche scientifique qui vont être déposées dans les jours qui viennent en préfecture et qui ont beaucoup de chances d'être acceptées", a déclaré Marie-Florence, coordinatrice du collectif "Non aux gaz de schiste" pour le Lot-et-Garonne.

Depuis juillet 2011, une loi interdit la technique de la fracturation hydraulique, faisant

de la France le premier pays à prohiber ce système, seul disponible à l'heure actuelle pour explorer ces hydrocarbures. Mais le texte autorise en revanche des expérimentations à des fins scientifiques et les manifestants craignent que la loi ne soit détournée.

Pour le député européen EELV José Bové, "aucun des permis ne doit être autorisé".

Les manifestants ont également reçu le soutien de la candidate écologiste à la présidentielle, Eva Joly.

Sur le même sujet

Les + Lus