• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pas de nouvelle décision sans Finau Maka

Relaxé en première instance, le parquet a fait appel de la relaxe.

Par PC

La cour d'appel devait rejuger le rugbyman Finau Maka, ancien du Stade Toulousain aujourd'hui à Pamiers en Fédérale 3. Son procès est renvoyé au 31 janvier 2012, le principal intéressé étant absent. Coupe du Monde de rugby oblige.

Finau Maka a été relaxé en première instance des poursuites engagées contre lui par un sans-papier tunisien. Celui-ci l'accusait de l'avoir fait travailler au noir et vivre dans un abri de jardin dans des conditions si indignes qu'elles relevaient de "l'esclavagisme moderne".

Le procureur avait requis 5 000 € d'amende. Finau Maka, pour sa part, avait évoqué son esprit de charité et avait vivement contesté les faits. Il avait parlé "d'aide mutuelle contre de menus travaux".

Au contraire, l'homme sans-papier tunisien, dans sa version des faits, avait expliqué qu'il était logé dans "un abris à piscine de 4 m2" et qu'il avait "réalisé gratuitement des travaux de maçonnerie, carrelage, peinture et décoration".

Le rugbyman a joué neuf saisons au Stade Toulousain, trois fois vainqueur de la coupe d'Europe durant cette période.

Sur le même sujet

Montpellier : la colère des résidents du centre social Bonnard après une descente de police musclée

Les + Lus