• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Perpignan vainqueur 19 à 12 face à Montpellier

L'USAP l'a emporté à domicile 19 à 12 face à Montpellier dans un derby du Languedoc-Roussillon très engagé.

Par Armelle Goyon

video title

Top 14: Perpignan vainqueur 19 à 12 de Montpellier

Perpignan a assuré l'essentiel (19-12) à domicile face à une équipe de Montpellier vaillante mais brouillonne et sans ses cadres mondialistes (Ouedraogo, Trinh-Duc ou Gorgodze), vendredi lors de la 4e journée de Top 14.

Perpignan a assuré l'essentiel (19-12) à domicile face à une équipe de Montpellier
vaillante mais brouillonne et sans ses cadres mondialistes (Ouedraogo, Trinh-Duc
ou Gorgodze), vendredi lors de la 4e journée de Top 14. Une victoire de l'USAP bien menée.

Les hommes du duo Béchu-Galthié, qui avaient déjà décroché le nul au Stade Français
(19-19) la semaine passée, décrochent un point de bonus défensif précieux lors de leur troisième match à l'extérieur.
 

L'Usap, sixième au classement après trois journées et deux succès à Aimé-Giral, où les Héraultais s'étaient imposés (16-6) la saison passée, a mis plus d'une heure pour réussir à s'imposer grâce à un essai de Planté.

Si les deux équipes avaient des velléités offensives, les fautes de mains les empêchaient de concrétiser les actions. Seules les pénalités de Porical (3) et de Lagarde (1) meublaient le tableau d'affichage.
Enfin, une action tranchante de Planté, qui s'échappait sur une cinquantaine de mètres, faisait se lever Aimé-Giral, mais l'ailier perpignanais, après avoir navigué dans la défense, servait Pérez, qui perdait le ballon (33e).

A la pause, l'Usap conservait un mince avantage (9-3).

Au retour, le rythme baissait nettement et les buteurs continuaient à engranger les points jusqu'à l'essai en coin de Planté après un coup de pied de déplacement de Mélé (19-9, 64e).
Dans l'élan de cet essai, les Catalans appuyaient sur l'accélérateur, mais ils confondaient vitesse et précipitation à l'image de Cross, qui jouait une action destinée à terminer dans l'en-but (71e).
 

Lagarde, par une quatrième pénalité et en dépit de quelques ratés au pied, permettait aux siens de décrocher le bonus défensif.

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus