Sombre horizon pour les ferries

Ce matin, des inspecteurs du syndicat international ITF ont tenté en vain de monter à bord du "Biladi".

Par Valerie Luxey

video title

video title

Ligne Sète/Maroc: sombre horizon

Ce matin, des inspecteurs du syndicat international des travailleurs de la mer ITF sont montés sur le Biladi pour contrôler les contrats de travail. Saisis, les 3 bateaux assurant la liaison passagers Sète/Maroc restent immobilisés. Les passagers réclament toujours le remboursement des billets.

Objectif de l'opération de l'International Tranport Workers Federation: contrôler que le Biladi et les contrats de travail du personnel à bord sont bien en règle.

Pendant ce temps, les passagers réclament toujours le remboursement des billets, alors qu'à Barcelone, les prix de la traversée s'envolent.

Les dettes de la société Comarit-Comanav se montent à 20 millions d'euros et les 3 bateaux sont toujours bloqués à Sète, saisis sur demande des créanciers.

Sur le même sujet

Les + Lus