• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : Le chauffage revient peu à peu.

Le chauffage revient peu à peu dans les 7300 appartements concernés dans le quartier du Mirail de Toulouse

Par LB

video title

video title

Toulouse : 7300 foyers sans chauffage

L'incinérateur de déchets utilisé pour chauffer 7300 logements dans le quartier du Mirail à Toulouse est en panne.

Des milliers de foyers, une vingtaine d'écoles, un lycée, deux crèches, une maison de retraite et une université de Toulouse étaient privés de chauffage mardi en pleine période de grand froid, à cause d'une fuite sur une canalisation d'eau chaude.

La mairie propose 1000 lits d'accueil dans des gymnases.

La nuit a été rude (voir vidéo)

Selon la mairie, les élèves de huit maternelles et sept écoles élémentaires touchées par la panne de chauffage dans les quartiers populaires du Mirail et de la Reynerie sont rentrés chez eux avant midi.

Des couvertures et des appareils de chauffage ont été distribués à la maison de retraite. Mais environ 7300 logements se sont aussi retrouvés sans chauffage. La température est descendue dans la nuit à -5 degrés à Toulouse, et restait à -1 degré mardi après-midi.

Réparation en cours et accueil provisoire

Les causes de la panne ont été trouvées. Les réparations sont en cours. Le réseau sera remis en route vers 20H. La température dans les lieux de vie devrait remonter jusqu'à la normale vers minuit ou 1H du matin.

5 gymnases municipaux ( Bagatelle, Cépière, Faourette, Pradettes, et Gironis) sont ouverts et mettent 1000 lits à la disposition de la population

Les faits

La fuite s'est produite lundi soir sur un point des 18 km de canalisations du réseau d'eau chaude. Le système de chauffage est composé d'un incinérateur qui porte à 180 degrés une eau sous pression. L'eau circule ensuite dans les canalisations.

En raison de la fuite, celles-ci se sont vidées de leur eau chaude dans la nuit. Mardi après-midi, la fuite avait pu être localisée approximativement sur un tronçon de 120 m, a précisé l'entreprise gérant le système, Enériance.

Sur le même sujet

Cerbère : le centre de rééducation va déménager à l'hôpital de Perpignan

Les + Lus