Trafic de champignons en Ariège

Des cueilleurs roumains ratissent les bois pour cueillir un maximum de champignons ensuite revendus en Espagne

Par LB

video title

Trafic de champignons en Ariège

Dans la forêt de Bélesta en Ariège, une quarantaine de roumains ont râtissé les bois ces dernières semaines pour ramasser un maximum de champignons. Des lactaires achetés 5 euros le kilo et revendus ensuite quatre fois plus cher en Espagne. Les gendarmes sont intervenus hier.

Une quarantaine de roumains a dormi pendant plusieurs nuits dans un campement de fortune, dans la forêt de Bélesta en Ariège. Le jour, ils sillonnaient les bois pour ramasser un maximum de champignons, des lactaires, revendus ensuite à un réseau espagnol.

Achetés 5 euros le kilo à ces cueilleurs roumains, les champignons sont ensuite revendus 4 fois plus cher de l'autre côté des Pyrénées.

Hier, alertés par les gardes des bois, les gendarmes sont intervenus à Bélesta.

Une affaire similaire s'est produite la semaine dernière dans la Drôme : 600 kilos de champignons ont été saisis. Là aussi, les cueilleurs étaient roumains et les acheteurs espagnols.

Normalement, la quantité autorisée est de 3 kilos par cueilleur mais même si les quantités récoltées sont énormes, les sanctions se limitent à une confiscation de la marchandise et à une amende de 135 euros.

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus