• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Triomphale matinée pour Tomas et Duffau

José Tomas et Thomas Duffau ont triomphé, coupant respectivement trois oreilles et deux oreilles.

Par Armelle Goyon

video title

Feria de Nîmes : le triomphe de José Tomas

Sous un ciel gris et une pluie intermittente, cette corrida événement a vu le retour à Nîmes du torero vedette José Tomas après sa terrible blessure subie au Mexique en avril 2010. Il a coupé 3 oreilles.

Sous un ciel gris et une pluie intermittente, cette corrida événement a vu le retour à Nîmes du torero vedette José Tomas après sa terrible blessure subie au Mexique en avril 2010.

 Avec les toros appartenant aux élevages de Jandilla, Parladé et Vegahermosa, cette matinée qui, à cause du handicap des deux premiers animaux sortis en piste puis remplacés, avait commencé sous les teintes les plus grises, a finalement réservé aux aficionados des moments de formidable intensité.

Si Javier Conde n'a jamais pu montrer les facettes de sa personnalité, ses compagnons
de cartel, en revanche, ont soulevé l'enthousiasme.

José Tomas d'abord. A la cape et à la muleta, le maestro a offert au public des
séries d'une pureté absolue, l'étoffe embarquant ses adversaires dans des passes
d'une beauté esthétique et d'une profondeur classique supérieures. Toréant avec
calme et douceur, José Tomas a réservé de superbes scènes de son art et de sa domination.

A ses côtés, Thomas Duffau, qui a confirmé son alternative, a également libéré,
face à son dernier adversaire, les plus folles ovations. Face à ce toro (le meilleur
de la corrida), le jeune torero originaire du sud-ouest a composé une faena dont
la sincérité, l'éclat, l'engagement et la vaillance ont convaincu les aficionados
de la valeur et du pouvoir du matador français.

Sur le même sujet

Incendies dans le Gard : la circulation perturbée

Les + Lus