Un enfant mordu au visage reste hospitalisé

L'animal n'était pas tenu en laisse et a mordu au visage le jeune garçon samedi à Castelsagrat-Lauzerte (82).

Par Pascale Conte

video title

Lauzerte: les parents de l'enfant mordu témoignent

Ce père de famille veut alerter. Son enfant de 11 ans a été mordu au visage et reste toujours hospitalisé. Toute la famille est très choquée. Son père va porter plainte.

Samedi, dans un café-restaurant de Castelsagrat-Lauzerte, une petite commune du Tarn-et-Garonne, Benjamin, un garçon de 11 ans, a été agressé par un chien. L'enfant a été gravement mordu au visage. Son père, Jean-Louis Démurget, a déposé une plainte.

Après la morsure au visage, Benjamin a été transporté à l'hôpital Purpan de Toulouse où il a été opéré. L'importance des blessures sur sa joue laisse penser à sa famille qu'il aura des séquelles. "Un nerf aurait pu être touché, on doit attendre quelques jours pour en savoir plus", explique le père de la victime. Quoi qu'il en soit, le garçon et sa famille, originaires de Lauzerte, restent choqués. "Mon fils ne peut toujours pas parler. Il communique avec un carnet et un crayon".

Le père du jeune garçon a porté plainte pour blessures involontaires. Son propriétaire risque une peine d'emprisonnement. Ecoutez son témoignage réalisé par notre équipe de reportage : Stéphane Compan et Mathilde Laban (vidéo ci-jointe).

L'animal responsable est un Golden Retriever, un chien d'origine britannique, cousin du Labrador. Cette race est souvent choisi comme chien guide pour les non-voyants. Son dressage est facile et il est réputé intelligent. Or, dans de très rares situations, il peut se montrer agressifs.

Vraisemblablement, ce chien ne figurait pas sur la liste des chiens classés dangereux par l'administration française. En France, depuis l'arrêté d'avril 1999 mis à jour par une circulaire en février 2010, les chiens susceptibles d'être dangereux sont définis réglementairement et répertoriés en deux catégories : les chiens d'attaque et les chiens de garde et de défense. Leurs propriétaires doivent remplir certaines conditions et posséder un permis de détention et parfois museler leur animal.

Les autres canidés, souvent braves en apparence et en réalité, doivent toujours être soumis à la surveillance de leurs propriétaires dans des lieux publics. La laisse est souvent obligatoire ou sinon fortement conseillée. L'article 1385 du Code civil stipule que votre animal est sous votre entière responsabilité. La loi, souvent méconnue, cherche à responsabiliser les maîtres. En principe, c'est l'assurance multirisque habitation qui couvre les dommages éventuels causés par votre animal de compagnie. Les jeunes enfants, par leur taille, sont davantage exposés à des morsures. Certaines professions, comme les facteurs par exemple, passent par des stages de prévention face aux risques.

Certains vétérinaires sont habilités par les préfectures de région à réaliser des évaluations comportementales des chiens. Dans le cas de cet animal, il est placé une quinzaine de jours sous surveillance chez un vétérinaire compétent afin de diagnostiquer ses attitudes. Selon le résultat, il sera ou non euthanasié.

Sur le même sujet

Les + Lus