Un épisode cévenol est en cours

La Lozère, le Gard et l'Hérault sont placés en vigilance orange pluie-inondation de jeudi minuit à vendredi 7h.

Par Fabrice DUBAULT

video title

Aniane (34) : après les inondations

Conséquence des orages et des pluies de mardi, l'eau n'est plus potable au robinet d'Aniane. La turbidité excessive nécessite une alerte des populations. Des analyses sont en cours.

Sur le massif cévenol, les pluies vont s'intensifier en cours de nuit de mercredi à jeudi et perdurer au moins jusque dans la nuit de jeudi à vendredi incluse. Le cumul de pluie sur cette période atteindra localement 300 à 350 mm, voire ponctuellement plus, en raison du caractère temporairement orageux.

Sont concernés : L'Hérault, le Gard, la Lozère et l'Ardèche.

L'Hérault est passé au rouge vendredi à 13h.

Sur la plaine et la zone littorale de l'Hérault et du Gard, le cumul de pluie d'ici à vendredi matin sera de 50 à 80 mm, voire 120 à 150 mm, ces fortes pluies pouvant se produire en peu de temps.


Eléments agravants :
Le vent de secteur est à sud-est se renforce jeudi, atteignant en rafale 80 à 90 km/h, voire 100 km/h sur le littoral. Le vent soufflera fort également sur le relief.
Ces vents forts ainsi qu'une baisse marquée de la pression atmosphérique vont provoquer une surélévation temporaire du niveau de la mer en cours d'après-midi de jeudi, qui affectera certaines zones vulnérables du littoral.

Retrouvez les prévisions météo ===> cliquez ici

Retrouvez les alertes crues ===> cliquez ici

Alerte dans les transports :

Selon le Centre régional d'information et de coordination routière Méditerranée (CRICR Méditerranée), la surélévation temporaire du niveau de la mer concernera le littoral du Gard, de l'Hérault et des Bouches-du-Rhône entre jeudi après-midi et vendredi midi.

Soulignant que "des inondations sont possibles", Météo-France prévient que les conditions de circulation routière peuvent être rendues difficiles et que quelques perturbations pourraient affecter les transports ferroviaires.

Carte de vigilance orange pluie-inondation de jeudi 0h à vendredi 7h

Mardi, il s'agissait d'un épisode pluvio-orageux mais les prévisionnistes de Météo France annonce pour jeudi, un épisode cévenol.

Qu'est-ce qu'un épisode cévenol :

Le « véritable épisode cévenol » se caractérise par l'accumulation de masses nuageuses en provenance du golfe du Lion, souvent dans un régime de vents de sud à sud-est très humides, provoquant dans un premier temps des pluies orographiques sur les massifs qui finissent par s'étaler en général jusqu'en plaine.

Un épisode cévenol se déroule normalement sur plusieurs jours et donne en moyenne des quantités d'eau comprises entre 200 et 400 mm sans que cela revête un caractère exceptionnel pour ces régions montagneuses (plus rarement jusqu'à 600 ou 700 mm au cours d'épisodes vraiment intenses).

Ces dernières années, le terme d'« épisode cévenol » a été souvent improprement employé pour désigner les orages qui ont notamment touché les plaines du Languedoc pour lesquels les phénomènes entrant en action sont différents comme expliqué plus bas.

Déroulement d'un épisode cévenol :

Le schéma général d'un épisode cévenol est le suivant : de grandes masses d'air humide provenant de la mer Méditerranée rencontrent dans leur chemin les montagnes cévenoles, plus froides. Il en résulte de grands phénomènes de condensation qui se transforment en pluies torrentielles sur la région cévenole et ses alentours, notamment le Gard ou l'Hérault.

Plus précisément, ces inondations cévenoles surviennent si plusieurs facteurs sont réunis :

  • correspondant aux caractéristiques du climat montagnard, des pluies automnales ou printanières tombent sur le massif des Cévennes,
  • dans la plaine languedocienne (de l'Aude au Rhône), quelques jours plus tard tombent des orages typiques des intersaisons sous climat méditerranéen. En comparaison avec les précipitations à Paris, il pleut autant en Languedoc à l'automne, mais en beaucoup moins de jours. Ces orages donnent de fortes précipitations.

Réaction de Nathalie Kosciusko-Morizet

Les fortes pluies annoncées dans quatre départements du sud de la France placés en vigilance orange (Ardèche, Gard, Hérault et Lozère) sont "préoccupantes", a estimé jeudi la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Les pluies cévenoles sont en train de monter et ce qui est préoccupant ce sont leur durée prévue et possiblement leur intensité très forte par endroit", a expliqué Mme Kosciusko-Morizet à l'AFP.

"Les cumuls de pluies jusqu'à vendredi midi pourraient atteindre 400 à 450 mm localement, ce qui est beaucoup", a-t-elle ajouté.

La ministre de l'Ecologie recommande en particulier "d'éviter les abords des cours d'eau et de ne s'engager en aucun cas ni à pied ni en voiture sur une voie immergée".

L'Ardèche, le Gard, l'Hérault et la Lozère ont été placés en vigilance orange par Météo France jusqu'à vendredi 21H00 "pour pluie et inondation".

A ce stade de vigilance, aucune évacuation n'a été ordonnée, selon NKM.

Les prévisions de Météo France font état de risques de rafales de vent fort en altitude et sur le littoral (de 80 à 100 km/h), pouvant provoquer "une augmentation temporaire du niveau de la mer jeudi après-midi", a ajouté la ministre.

Selon Météo France le temps perturbé devait s'étendre vers la moyenne vallée du Rhône et la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur dans l'après-midi et en soirée. Beaucoup de vent aussi sur les plateaux du Massif central, le Midi toulousain et les crêtes pyrénéennes avec des rafales voisines de 80 à 100 km/h.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus