Université d'été ATTAC à Toulouse

Attac va mobiliser contre la ratification du traité budgétaire européen

Par MP

video title

Université d'été ATTAC à Toulouse

Attac va mobiliser contre la ratification du traité budgétaire européen

Attac France va mobiliser en septembre contre la ratification par le Parlement du nouveau traité budgétaire européen, ont déclaré vendredi ses co-présidents Thomas Coutrot et Aurélie Trouvé, en marge de l'ouverture de leur université d'été à Toulouse.

"Nous allons proposer une campagne jusqu'au vote avec une série de réunions publiques dans un maximum de villes, une interpellation des parlementaires de la majorité présidentielle (...) sur ce reniement" et pour "leur rappeler qu'ils ont été élus sur la promesse d'une renégociation (...) alors que le traité Merkozy n'a pas varié d'une ligne", a déclaré Thomas Coutrot lors d'une conférence de presse.

Selon M. Coutrot, ce traité prévoyant la règle d'or, qui limite à 0,5% du PIB le déficit public, "va enfoncer l'Europe dans une austérité irréversible et vers la désagrégation".

Collectif

Le mouvement altermondialiste précise qu'il agira dans le cadre du "collectif pour l'audit citoyen de la dette publique qui comprend une trentaine d'associations, de syndicats (CGT et FSU notamment) et est soutenu par plusieurs partis politiques de gauche (EELV, Parti de gauche, PCF notamment)".

M. Coutrot prévoit des "manifestations de rue lors du vote" au Parlement.

 Référendum

Attac France "a réclamé à maintes reprises un referendum sur cette question, c'est une question de démocratie majeure"; a-t-il ajouté. Selon lui, la décision du Conseil constitutionnel estimant qu'il n'est pas nécessaire de réviser la Constitution pour ratifier le traité "est une argutie dérisoire qui ridiculise ces juristes, car ce traité prévoit des transferts de souveraineté massifs (...) vers la Commission européenne non élue".

Crise et climat

L'université d'Attac France (24-27 août) abordera aussi les liens entre la crise alimentaire mondiale et la lutte contre le changement climatique.

"On voit converger les différentes crises. On est à un moment de basculement du monde, la souffrance s'accélère mais des résistances importantes se construisent, et leurs voies sont diverses", a déclaré Geneviève Azam, membre du conseil d'administration d'Attac et professeur d'économie à l'université de Toulouse II-Le Mirail.

Elle a souligné que l'université d'été d'Attac France accueillait des représentants des indignés espagnols mais aussi du mouvement "Occupy Wall Street" et des printemps arabes. C'est un pas, selon elle, "pour un mouvement social émancipateur s'appuyant sur un universalisme concret".

Sur le même sujet

Les + Lus