Vers la fin de l'assaut

Cela fait près de 32 heures que le suspect est retranché dans son appartement.

Par Marie MARTIN

A l'heure actuelle, on ne sait toujours pas si Mohamed Merah est encore en vie. Ce qui est sûr, c'est que des tirs nourris viennent d'être échangés, dans l'immeuble où il se réfugie depuis mardi.

Le jeune homme de 24 ans, suspecté d'avoir commis les trois fusillades meurtrières à Toulouse et Montauban, n'a pas donné signe de vie depuis plusieurs heures.

D'après les journalistes présents sur place, rue du Sergent Vigne, dans le quartier de la Côte Pavée à Toulouse, les hommes du Raid ne sont plus visibles. On peut donc supposer qu'ils sont enfin entrés dans l'appartement du forcené.

Le dialogue entre Mohamed Merah et les forces de l'ordre a été rompu vers 22h45, hier soir. Durant la nuit, des détonations ont retenti très régulièrement, environ toutes les heures.

Mohamed Merah, un Français d'origine maghrébine aurait participé au djihad (la "guerre sainte" islamique) dans les zones troublées de la frontière pakistano-afghane. Il a indiqué aux enquêteurs avoir agi pour venger les enfants pakistanais et selon le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, il n'aurait exprimé aucun regret.

Le jeune homme a même reconnu avoir projeté d'autres meurtres, de militaires et de policiers qu'il avait déjà identifiés.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus