• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Yves Rispat de nouveau condamné en appel

L'ancien président du conseil général du Gers a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour abus de confiance.

Par Laurence Boffet

La cour d'appel d'Agen a confirmé jeudi la condamnation en première instance d'Yves Rispat en prononçant une peine identique. L'ancien président UMP du conseil général du Gers a de nouveau été condamné à 18 mois de prison avec sursis, 20 000 euros d'amende et  l'interdiction de présider une association pendant trois ans.

Yves Rispat avait comparu le 22 septembre 2011 devant la cour d'appel d'Agen pour abus de confiance et usage de faux en écriture.
 Des faits pour lesquels l'ancien sénateur, ancien président du Conseil Général du Gers
 et ancien président de la Chambre d'Agriculture avait été condamné en première instance, le 17 juin 2010. Une condamnation dont il avait immédiatement fait appel.

Rappel des faits :

Il est reproché à Yves Rispat d'avoir détourné des fonds alors qu'il présidait l'APAG
( Association pour la Prévoyance et l'Assistance des Agriculteurs du Gers). Un préjudice de plusieurs dizaines de milliers d'euros selon l'APAG et des faits qu'Yves Rispat a toujours contesté.
Trois autres personnes avaient également été condamnées en première instance,
dont la compagne de l'ancien élu. Elles avaient également relevé appel de leur condamnation.

A l'issue de sa condamnation par la cour d'appel d'Agen, Yves Rispat a immédiatement indiqué qu'il allait se pourvoir en cassation.

Sur le même sujet

Aude : Christophe Castaner en visite à Vinassan

Les + Lus