Inondations : la circulation des trains interrompue entre Montpellier, Toulouse et l'Espagne

Suite aux fortes intempéries qui se sont produites mercredi 23 octobre dans l'Hérault, de nombreux dégâts ont frappé le réseau ferré.  / © SNCF
Suite aux fortes intempéries qui se sont produites mercredi 23 octobre dans l'Hérault, de nombreux dégâts ont frappé le réseau ferré.  / © SNCF

Suite aux intempéries qui se sont produites mercredi 23 octobre, de nombreux dégâts ont frappé le réseau ferré. La circulation est totalement interrompue pour les TER entre Narbonne Béziers et Sète et pour les TGV et Intercités entre Montpellier, Toulouse, Perpignan et l'Espagne jusqu'au 4 novembre.

Par Camille Nowak

Aucun train ne circulera jusqu'au 4 novembre au moins entre Montpellier et Toulouse et entre Montpellier et Perpignan.

C'est la conséquence des fortes intempéries qui ont frappé l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales mercredi 23 octobre. Sur les rails de la SNCF de nombreux dégâts ont été recensés conduisant ainsi à l'interruption totale du trafic. 
 


Aucun train en gare de Perpignan


A certains endroits, des trous de près de 10 mètres auraient été repérés. En cette période de vacances scolaires, cette situation devrait fortement impacter les déplacements des usagers. Aucun train ne desservira par conséquent la gare de Perpignan.

Du côté des TER, c'est la ligne Narbonne-Sète qui sera impactée, avec une interruption également du trafic jusqu'au 4 novembre. TGV et Intercités auront ainsi pour départ ou pour terminus Montpellier. En revanche, la ligne Béziers-Narbonne devrait pouvoir rouvrir demain. C'est la portion Sète-Béziers qui est le plus impactée par ces inondations, avec de gros dégâts au niveau de Villeneuve-lès-Béziers. 
 

La SNCF a annoncé hier, que la plateforme ferroviaire était "fragilisée en plusieurs endroits, avec parfois près de 10 mètres de vide sous les voies, qui sont suspendues en l'air". Ainsi, des travaux importants de confortation et de remplacement des voies vont être nécessaires.
 


Il faudra reconstruire littéralement la voie ferrée sur une distance de quelques centaines de mètres à hauteur de Villeneuve les Béziers
 

Par ailleurs, des répercussions sont également à prévoir sur les gares alentours, avec notamment des retards en gare de Nîmes. Pour l'heure la SNCF est actuellement en recherche de solutions pour l'acheminement des passagers au delà de la gare de Montpellier.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus