La justice reconnait la faute inexcusable de Dyrup entreprise Seveso du Tarn dans la maladie d'un salarié

La justice reconnait la faute inexcusable de la Dyrup entreprise Seveso du Tarn dans la maladie d'un salarié / © FTV
La justice reconnait la faute inexcusable de la Dyrup entreprise Seveso du Tarn dans la maladie d'un salarié / © FTV

Un ancien salarié de la société albigeoise Dyrup a obtenu gain de cause devant la justice. Atteint de la maladie de Parkinson, il réclamait la faute inexcusable de l'entreprise après avoir manipulé des produits chimiques pendant des années sans protections efficaces.

Par Juliette Meurin

Serge Bordes et son épouse se sont battus pendant des années pour obtenir cette décision de justice : la faute inexcusable de l'entreprise. 
C'est le pôle social du tribunal de Grande Instance de Toulouse qui a prononcé cette décision ce mercredi 27 novembre.
L'audience s'était tenue au début du mois d'octobre.

Dyrup est une entreprise classée Seveso et Serge Bordes y a travaillé pendant plus de 20 ans manipulant des produits chimiques sans protections efficaces.

Atteint de la maladie de Parkinson, il a dû arrêter de travailler en 2007. Le caractère professionnel de la maladie est reconnu par la CPAM en 2013.
En 2019, le tribunal de Nanterre a confirmé et reconnu le caractère professionnel de la maladie.

Ce mercredi, c'est donc la faute inexcusable de l'entreprise qui est retenue. L'entreprise aurait dû mettre en oeuvre des moyens de protection pour son salarié et aurait dû avoir conscience du danger. Il nettoyait des cuves pleines de résidus de pesticides.

La faute inexcusable va permettre à l'ancien salarié de Dyrup d'obtenir une majoration de la rente qui lui est attribuée. Un expert devra également réaliser une évaluation pour l'indemnisation des préjudices.

L'employeur a un mois pour faire appel mais le tribunal a ordonné l'exécution provisoire.


L'entreprise est en cessation d'activité et le groupe auquel elle appartient a annoncé la fermeture définitive du site d’ici fin août 2020.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus