Alexandre Larionov, ex-candidat FN aux élections départementales dans l'Aveyron plaide l'ivresse pour ses textes antisémites

Publié le Mis à jour le
Écrit par VH avec AFP

Un ancien candidat du FN aux élections départementales de l'Aveyron, jugé à Rodez pour "provocation à la haine raciale" sur Facebook, a plaidé qu'il était "ivre" quand il avait rédigé des textes antisémites à l'été 2014. Il a été condamné à 2 ans d'inéligibilité.

"J'avais consommé de la vodka et visionné des vidéos sur Youtube", a déclaré à la barre l'ex-candidat FN, Alexandre Larionov, qui comparaissait le jour-même de ses 24 ans. Lors de cette audience du 29 avril 2015 devant le tribunal correctionnel de Rodez, le parquet a requis à son encontre deux mois d'emprisonnement avec sursis ainsi qu'une obligation de soins pour ses problèmes d'alcool.

Sur son compte Facebook - regorgeant de fautes d'orthographe - Alexandre Larionov avait multiplié en août 2014 des propos injurieux envers les juifs et avait même appelé au meurtre en souhaitant leur destruction "une fois et pour toujours". Au printemps 2015, le jeune homme présenté comme "ouvrier" était candidat FN aux élections départementales, en binôme avec une retraitée, dans le canton Causse-Comtal.

Le tribunal correctionnel de Rodez a rendu sa décision le 13 mai 2015. L'ex-candidat FN aux élections départementales dans l'Aveyron a été condamné à deux ans d'inéligibilité et à une amende de 1.500 euros.  

Il n'avait été exclu du parti de Marine Le Pen que lorsque ses propos antisémites avaient été publiés par un hebdomadaire aveyronnais, le 20 février. Le FN de l'Aveyron avait annoncé avoir procédé à son "exclusion immédiate" pour des "propos inacceptables". Le parti avait assuré avoir découvert ces propos "dans la presse", en soulignant qu'il n'était adhérent que depuis six mois.

Lors de la campagne électorale les propos xénophobes, islamophobes, antisémites ou homophobes tenus par ces candidats sur les réseaux sociaux avaient été relevés par de nombreux médias, et le FN en avait suspendu certains.