Aveyron : un médiateur dans le conflit à La Poste

La préfecture a accepté le rôle de médiateur entre la direction du centre de tri de la Poste à Onet-le-Chateau et les salariés, en grève depuis 15 jours. Avec une obligation de résultats à la clé. Par ailleurs, les facteurs vont rejoindre le mouvement des employés du centre de tri jeudi prochain.

L'attente pour les postiers en grève devant la préfecture de Rodez alors que leqs négociations ont repris.
L'attente pour les postiers en grève devant la préfecture de Rodez alors que leqs négociations ont repris. © Luc Tazelmati / F3 Midi-Pyrénées
Les salariés du centre de tri d'Onet-le-chateau avaient envahi l'aéroport de Rodez ce jeudi pour réclamer un médiateur.  La préfecture a accédé à leur demande en acceptant de jouer ce rôle. Il s'agit de Patrick Bernié, le directeur de la DIRRECTE (DIrection Regionale des Entreprises de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi). Avec une obligation de résultats. Les discussions ont donc repris ce vendredi matin entre la direction du centre de tri qui doit être restructuré et les employés. 90 personnes travaillent sur cette plate-forme de la Poste.

Les postiers sont en grève depuis 15 jours. Malgré les engagements de la direction en matière de maintien d'emplois et de conditions de travail, les relations se sont très sévèrement tendues ces derniers jours entre les deux parties. les facteurs, ceux qui distribuent le courrier ont voté un préavis de grève illimité qui débutera jeudi prochain.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter